Chronique : The Weight of Water, de Sarah Crossan.

  • Titre : The Weight of Water (vo)
  • Autrice : Sarah Crossan
  • Editeur : Bloomsbury
  • Prix : 9.90€ (amazon)
  • 240 pages :
  • Résumé : «  Carrying just a suitcase and an old laundry bag filled with clothes, Kasienka and her mother are immigrating to England from Poland. Kasienka isn’t the happiest girl in the world. At home, her mother is suffering from a broken heart as she searches for Kasienka’s father. And at school, Kasienka is having trouble being the new girl and making friends. The only time she feels comforted is when she’s swimming at the pool. But she can’t quite shake the feeling that she’s sinking. Until a new boy swims into her life, and she learns that there might be more than one way to stay afloat. »

the-weight-of-water.jpg

Merci à mon ASA, Madison pour ce cadeau ! 

  • Mon avis : un roman doux et super touchant.

J’avais déjà lu Ones (Inséparables en VF) de cette autrice et j’avais adoré. J’avais été emportée par la plume, le style, les vers, l’histoire … Tout. J’avais donc hâte de découvrir un nouveau roman de l’autrice.

J’ai adoré le format en vers. C’est extrêmement poétique, c’est très fluide et s’il faut un peu de temps pour s’y faire, on est vite happé. Je trouve très fort de parvenir à nous faire entrer dans l’histoire avec si peu de mots, avec quelques vers … Je pense que c’est une preuve du talent de Sarah Crossan.

Outre le côté poétique et harmonieux, j’ai beaucoup aimé l’histoire. On suit Kasienka et sa mère qui quittent la Pologne pour s’installer à Londres. Le but de ce déménagement soudain ? Retrouver le père de la jeune fille qui est parti sans leur expliquer pourquoi. Kasienka va donc devoir s’habituer à une nouvelle vie, dans un pays inconnu qui ne veut pas vraiment d’elle. Acception, différence, harcelèment, problèmes familiaux, premier amour, regarde des autres … on aborde beaucoup de thèmes très importants avec ce roman et j’ai trouvé que c’était extrêmement bien fait.

Je me suis beaucoup attachée à Kasienka qui traverse avec courage une période difficile. Son personnage est vraiment intéressant et ses reflexions sont toujours très justes. J’avais envie de la prendre dans mes bras et de lui promettre que tout allait bien se passer. J’avais envie de secouer sa mère pour lui dire de se réveiller, même si elle m’a elle aussi beaucoup émue.

En résumé : j’ai aimé le style. L’histoire. Les personnages. J’ai tout aimé dans ce roman et si ce n’est pas un coup de coeur, ça reste une très bonne lecture. Elle m’a émue, touchée, fait rire, sourire, elle m’a transportée et c’est déjà bien, non ? Est-ce que vous avez déjà lu un livre de cette autrice ? Est-ce que vous avez déjà lu un roman en vers ?

 

Marie  ❤

Publicités

6 réflexions sur “Chronique : The Weight of Water, de Sarah Crossan.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s