Chronique : L’insaisissable logique de ma vie, de Benjamin Alire Sàenz.

  • Titre : L’insaisissable logique de ma vie
  • Auteur : Benjamin Alire Sàenz
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Prix : 17.90€
  • 503 pages
  • Résumé :  » Sal mène une vie paisible et sans histoires, dans une famille moitié mexicaine, moitié américaine. Mais tout bascule le jour de sa rentrée en terminale. Pour défendre l’honneur de son père adoptif, il sort les poings et frappe. Surprise, colère, satisfaction, culpabilité se bousculent dans la tête du jeune homme, qui se met à douter de tout, même de sa propre identité. Alors, avec l’aide de Sam, sa meilleure amie, et de son père, Sal va tenter de comprendre l’insaisissable logique de sa vie. »

9782266274821ORI.jpg

Merci aux éditions Pocket Jeunesse pour cet envoi ! ❤

  • Mon avis : une histoire douce et belle, comme Benjamin Alire Saénz sait si bien le faire.

J’avais lu Aristote et Dante il y a quelques mois et j’avais beaucoup aimé. Ce n’avait pas été le coup de coeur que tout le monde me promettait mais j’avais énormément apprécié. Et j’ai encore plus accroché à cette nouvelle histoire, sans doute parce que je n’avais pas vu trop d’avis et que j’ai pu me lancer dans le roman sans attentes particulières.

J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de points communs avec Ari et Dante. Le style de l’auteur, bien sûr, les thématiques abordées, le traitement, la manière dont l’histoire est construite… Beaucoup de points communs donc, qui n’ont pas entaché ma lecture pour autant. Parce que c’est beau, important et que B.A.S (trop long à écrire en entier, sorry) a un vrai talent pour construire des histoires et des personnages attachants.

Au fond, il ne se passe rien dans ce roman : on suit la vie de Sal à un moment particulier, un moment où beaucoup de choses changent et où il en remet d’autres en question. Ça pourrait être lassant, un peu ennuyant, et pourtant … C’est addictif. Parce que c’est beau : le style de l’auteur, ses personnages et l’humour qu’il leur insuffle rend le roman irrésistible. C’est aussi très beau, du fait des sujets abordés : homosexualité, regard des autres, deuil, famille, amour, recomposition familiale, acceptation, quête de soi … Autant de sujets qui sont abordés. Et ils le sont bien. J’ai adoré suivre la vie de Sal durant ces mois tantôt difficiles, tantôt heureux.

En fait, les romans de BAS sont des petits morceaux de vies, ponctués de poésie, d’humour et d’émotion. Je ne pense pas que ça plaise à tout le monde à cause de cet aspect « il ne se passe rien », mais perso j’adore. J’ai du refouler mes larmes à plusieurs reprises durant ma lecture, surtout une fois arrivée à la seconde partie. J’ai adoré les messages que l’auteur nous faisait passer. J’ai adoré Sal et Sam, et Fido et Vicente … j’ai adoré. Voilà. Je ne fais pas faire traîner cette chronique inutilement : je pense que la beauté de ce livre réside dans sa découverte, alors foncez !

Est-ce que vous avez lu Ari et Dante ? Est-ce que ce roman vous tente ? Si vous l’avez lu qu’en avez vous pensé ?

Marie  ❤


21 réflexions sur “Chronique : L’insaisissable logique de ma vie, de Benjamin Alire Sàenz.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s