Parlons peu, parlons … lecture à la plage !

BON ÉTÉ A TOUUUUUUS ! 

DSC06863.JPG

Aaaah, l’été. Tout le monde adore. Il fait chaud, il fait beau, c’est les vacances pour tout le monde (ou presque, courage guys, I feel U). On part en voyage, on se repose, on voit des amis … on lit aussi ! Ok, nous, les bookworms, on attend pas l’été pour dévorer tous les livres qu’on trouve. Mais pour les gens « normaux », l’été c’est le moment où tu as plus de temps, celui où tu te procures les derniers best-sellers et où tu leur fais un sort. Dans un parc, sur le balcon, en terrasse, au lac ou à la mer, les gens lisent. Et c’est beau hein, mais vous voulez que je vous dise un secret-qui-ne-le-sera-plus-une-fois-que-je-l’aurais-annoncé-sur-mon-blog-public ?

Je ne suis pas fan de l’été.

giphy (2)Je sais que certains vont me haïr, me maudire et secouer la tête, en pleine incompréhension. « Elle aime pas l’été ??! ». Eh oui. Vous avez bien lu. Je suis une fille de la collection automne-hiver moi, les gars. Le printemps passe encore, parce que c’est joli toutes ces couleurs qui reviennent, mais par pitié, raccourcissez l’été. Il fait chaud, il fait lourd, on crève, dans le métro tout le monde est poisseux et puant, on se fait siffler parce qu’on a l’audace de porter une jupe ou un short alors qu’il fait 40° degrés et que j’ai CHAUD connard, alors contrôle toi et laisse moi mourir de déshydratation en paix et en silence, merci.

Je n’ai pas toujours été aussi aigrie, vous savez. Petite, j’adorais l’été. On partait en vacances (parce que oui, il fut un temps béni où j’avais deux mois de vacances l’été, aaah, on  ne profite jamais assez de cette période de liberté), à la montagne, à la mer … Et qui dit mer, dit plage (à moins que vous n’ayez un yacht privé, dans ce cas là, je veux bien partir avec vous, me contacter par mail pour voir mes disponibilités, merci). La plage, on ne va pas se mentir, c’est un peu l’enfer des lecteurs. Et j’en arrive FINALEMENT à la raison d’être de mon article. LA LECTURE A LA PLAGE. Aka, le calvaire (presque autant que cette introduction beaucoup trop longue et déprimante, pardon). Oui, c’est cool de partir à la plage. Mais franchement, pour un bookworm, c’est toute une histoire, une vraie épreuve, les 76ème Hunger Games. Why ? Glad you ask.

  • Le choix des livres.

Déjà, il faut choisir les livres à prendre en vacances. Pas facile.  Heureusement que l’été,  un maillot de bain, un short, une robe et deux hauts suffisent : ça laisse de la place dans la valise pour des tonnes et des tonnes de livres.

giphy (4)

  • Les dangers que nos bébés doivent affronter.

Une fois que la douloureuse sélection est faite, il faut accepter que les élus puissent être abîmés durant le combat. Eau, crème solaire, sable, herbe, transpi, petit snack de 14h 30, celui de 16h… Les risques sont partout. Et nos livres, en valeureux combattants, portent souvent les stigmates de ces batailles. Je ne vais pas m’appesantir dessus parce que ça me donne toujours envie de pleurer, mais mon troisième tome d’Eragon à un dos tout nu, sans titre, parce que ma crème solaire a tout enlevé à mon insu. Je me retrouvais avec des paillettes sur les mains et, comme une idiote, je souriais en disant « eh maman, maman, regarde, la crème solaire à des paillettes, c’est trop cooool ! ». Ça été beaucoup moins cool quand j’ai pris conscience que c’était mon livre qui souffrait. Mais nos livres sont des warriors. Ils peuvent le supporter (nos coeurs, un peu moins, mais bon).

giphy (6)

  • Les conditions de lecture : calme et confort ? Je ne crois pas.

Au-delà même de ce problème, il faut parler de la situation à la plage. Il y a du monde, il y a du bruit, il y a des enfants qui crient dans tous les sens, qui pleurent ou qui rirent pour un rien, il y a ces gens qui parlent en hurlant comme si leur but était de s’adresser au pays de l’autre côté de la mer, il y a ceux qui mettent leur musique extrêmement fort, comme si on avait pas inventé ce petit truc génial qui s’appelle des écouteurs. Si, par miracle, tu arrives à trouver un endroit calme, tranquille, tu n’es pas au bout de tes peines. Il te faudra encore trouver THE position. Lire sur le dos ? OK, mais tu n’as pas des bras en béton et pour peu que tu lises le dernier Twilight, HP5 ou Winter, cette position devient vite un entrainement sportif visant à renforcer tes muscles des bras. Lire sur le ventre ? OK, mais, pour les filles, il y a un double détail qui empêche de garder cette position trop longtemps. Lire assis ? OK, mais paie ton mal de dos. Lire sur un transat ? OK, mais faut payer. Ou alors en transporter un avec toi et tu auras l’air fin dans le bus ou dans le train (et à défaut de payer un transat, je serais prête à payer pour voir ça).

giphy (6).gif

  • Le danger du soleil.

Petit disclaimer : il faut mettre de la crème solaire les amis. Protégez-vous. Toujours. Le problème, c’est que la crème solaire, il faut en remettre régulièrement. Pardon, mais quand je suis en plein dans ma lecture, je n’y pense pas. Et je n’ai pas envie de me mettre du gras plein les mains, gras qui va se poser sur mon livre et donc l’abîmer (pour plus d’informations, voir le point « danger que nos bébés doivent affronter »). Résultat : soit je crame comme pas possible, je souffre puis je pèle (ce qui est quand même le comble du glamour), soit je lis à l’ombre et je reviens de vacances blanche comme une fesse. MAKE YOUR CHOICE !

Vous l’avez compris, pour moi, lire à la plage, c’est un calvaire. Et lire en ville en été, c’est pareil : les bancs sont chauds, les enfants crient dans les parcs, les gens y font des apéros le soir … Alors, je vous vois venir. « OLALALA mais elle nous soule l’associale geignarde là. Qu’elle reste chez elle, on sera tranquille ! » Mais en fait, non. Déjà parce que si je reste chez moi, je ne bronze pas et que si je ne bronze pas l’été, j’ai l’air malade. Ensuite, parce que chez moi, il fait chaud aussi. Du coup j’ouvre les fenêtres. Du coup j’entends mes voisins qui, eux, ont un balcon. Du coup je mets le ventilateur. Du coup mes pages se tournent toutes seules. Du coup je m’énerve toute seule. Et on en revient au même point. Non, vraiment, il n’y a aucun avantage à lire en été. Alors reprenez vos glaces, bouées licornes, plages bondées et chaleur torride. Rendez-moi les chocolats chauds, les froids glaciaux qui rendent le nez tout rouge (#sexy) et les journées raccourcies. Franchement, je vous le dit : vivement Noël.

PS : les mauvaises langues diront que c’est la jalousie qui me fait parler. Parce que je ne suis pas encore en vacances et que je supporte (mal) la chaleur extrême en comptant les jours qui me séparent de mon départ. Car oui, malgré tout ce que je vous ai dit, je pars à la mer. Ça promet. Allez, bonnes vacances à tous et PROFITEZ BIEN ! Vous l’avez mérité ! ❤

 

 

Marie  ❤


43 réflexions sur “Parlons peu, parlons … lecture à la plage !

  1. Haha, c’est comme si c’était moi qui parlais ! L’été ? C’est le truc pendant lequel tu transpires à mort, t’as envie d’installer ton lit dans le frigo, t’entends tes voisins demander à table les merguez tous les weekends, et les gosses qui crient dans la rue parce que « c’est trop cool, c’est l’été ! » ? Euh, nan… Rendez moi l’hiver!

    C’est juste impossible de lire à la plage ! Tu te mets sur le dos, au bout de cinq minutes ton livre te tombe dessus parce que, quoi que tu en penses, t’as pas vraiment fait beaucoup de muscu pour te préparer à ça. Sur le ventre, t’as quand même mal au bras à force de t’appuyer dessus. Sur le côté… ah non, c’est pas possible ! Et puis, il t’a fait quoi ton livre pour que tu le trimballes dans ton sac pleins de sable, que tu l’obliges à se frotter contre ta crème solaire, que tu oses, TU OSEs, l’abandonner, seul, à son grand désespoir, perdu et terrorisé, sur ta serviette parce que faut quand même aller se baigner à la plage?
    Non, non, vraiment, rendez-moi l’hiver.

    Aimé par 1 personne

  2. J’adore cet article, honnêtement, on dirait que t’as lu dans mes pensées et exprimé tout le ressentiment que je peux avoir pour une session plage… Le sable, le manque de confort, les enfants qui crient partout autour de toi, la crème solaire… Bref, malgré tout ça, je suis aussi partie en vacances à la mer cette année, pendant deux semaines, et ma parade, ça a été de lire sur les transats de la piscine du camping et de moins aller à la plage (parce qu’honnêtement, le plus sympa à la plage, c’est le panorama, mais si t’as le nez dans ton bouquin, t’en profites pas trop de toute façon donc…. ^^)

    Aimé par 1 personne

  3. Quel article ! J’ai adoré sourire en lisant tes lignes, et jusqu’à la dernière. J’ai peur aussi de mon côté d’emmener mes livres cet été en vacances en sachant que je pars au soleil où les séances à la plage et à la piscine vont rythmer mes journées mais je vais prendre soin de bien réfléchir à ceux qui m’accompagneront.
    Belle journée à toi, et surtout bonnes vacances.

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou, je ne suis pas très été non plus à cause de la chaleur, je suis plutôt printemps ou automne
    Mais lire en été j’adore, que ce soit transat, sur le sable, dans l’herbe j’adore! La mer ou la montagne c’est le bonheur et avec des bons livres, le grand bonheur! 😍
    Par contre les mauvaises surprises du sable qui se glisse dans les pages c’est pas du tout le bonheur
    Je rêve d’un petit coin tranquille entre mer et montagne pour profiter, me détendre et lire 😍
    Bisous 😘

    Aimé par 1 personne

  5. Ok ton article il est top ! Je rentre justement de la plage cet après midi donc mon expérience est toute fraîche !!!! J’ai donc choisi pour lire sur la plage un livre de poche qui était dans ma PAL depuis … pfiou… ( longtemps quoi) , je l’ai emporté dans une petite pochette en tissus ( car même s’il est un peu ancien c’est un bouquin quoi faut pas deconner !!! Faut faire gaffe quand même ) j’ai mis de la crème solaire ( rapport au premier jour de plage ) mais je suis maligne !!! Je me suis bien essuyée les mains avant de prendre mon livre … avec quoi ? Ben avec ma serviette pleine de sable … donc du sable plein les mains j’ai pris mon livre du bout des doigts … bon pour la position pas de soucis j’ai lu assise car j’ai quand même 2 gosses à surveiller … et ça tu n’en parle pas dans ton article 😭😭😭mais quand en plus il faut que tu lèves les yeux toutes les pages de ton livre pour voir s’ils sont toujours là … ( parce que ce sont tes gosses et que tu y es attachée quand même … ) et bien résultats : tu rentres chez toi et tu relis ton livre car tu n’y comprends rien !!!!
    Conclusion : c’est la même , vivement l’hiver pour lire sous la couette 😜😂😂😘😘😘

    Aimé par 1 personne

    1. WOOOW j’avoue que j’avais carrément zappé le « problème » des gosses ! Je ne suis allée qu’une seule fois à la piscine avec mes neveux et nièces et j’ai passé plus de temps à jouer avec eux qu’à lire mais, effectivement, sur une semain de vacances (surt toute une vie en fait :p) c’est un obstacle supplémentaire pour la lecture à la plage ! :p Merci d’avoir partagé ton expérience avec moi, et bienvenue dans le club très privé de ceux qui attendent l’hiver ! :p ❤

      J'aime

  6. Vivement la fin de l’été ! La chaleur, la transpi, le soleil, le sable, l’horreur. Tout est sec et moche, et en plus c’est invivable que tu sois dehors ou dedans. Non vraiment l’horreur. Vivement le retour des plaids, des journées courtes et des chocolats chaud ! 😍

    Aimé par 1 personne

  7. Ha ha ha 😂 j’ai adoré ton article, tellement bien écrit.
    J’avoue, je pense comme toi, l’été, les livres sont graves en danger. Par contre, comme j’aime bien cette saison (ainsi que l’automne et l’hiver, mais pas le printemps 😋), en fait je lis moins ^^’
    Notamment à cause de tous ces inconvénients. Alors, c’ est place aux balades, piscines et autres.
    Bon courage dans ton combat de warrior 😀
    PS : as tu déjà choisi tes livres ? (douloureux combat 🤕)

    Aimé par 1 personne

  8. Super article j’ai adoré. Perso, je part pas en vacances, alors y’a pas de soucis pour mes livres. Ils ne seront pas abîmé. Par contre, j’aime bien l’été, mais ça dépend. Là, actuellement il fait trop chaud, alors ça m’énerve. Par contre, qu’on soit en été, mais qu’il fait pas trop chaud j’aime bien. Mais bon, je préfère tout de même l’automne et l’hiver. Noël 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. haha j’adore ton article ! Ah oui les livres à la plage c’est toute une aventure ! Lorsque je me déplace je les met dans une petite pochette en tissus, celle que parfois tu récupère dans les boites de chaussures, j’en ai de toutes les tailles et c’est super pratique pour ne pas abîmer les livres =)

    Aimé par 1 personne

  10. Tout à fait d’accord avec toi. Je n’amène jamais mes livres à la plage car le sable ce coince entre les pages !!!!!
    Rien de mieux que de lire en Hiver près de la cheminée sous un plaid avec une bonne tasse de thé à la main. Je pense que tu auras compris que tu n’est pas toute seule dans ce cas 😉

    Aimé par 1 personne

  11. J’ai l’impression de m’entendre! Comme toi je suis plus de l’hiver ayant du mal à vivre quand il fait hyper chaud… Et le problème de la position à la plage : une galère oui ! Soit je me fais tomber le livre sur la tête en lisant sur le dos soit je me bloque ce dernier quand je lis sur le ventre, appuyée sur mes avants bras 😂 Mais j’aime bien quand même l’été pour me balader et me baigner, alors bonnes vacances à toi 😘

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s