Chronique : Milk and Honey, de Rupi Kaur.

  • Titre : Milk and Honey
  • Autrice : Rupi Kaur
  • Editeur : Andrews McMeel
  • Prix : 5,96€
  • 200 pages
  • Résumé :  » The book is divided into four chapters, and each chapter serves a different purpose; deals with a different pain; heals a different heartache. milk and honey takes readers through a journey of the most bitter moments in life and finds sweetness in them because there is sweetness everywhere ifyou are just willing to look. »

Milk-and-honey.jpg

  • Mon avis : un recueil de poésie beau, doux et touchant. 

J’avais énormément entendu parlé de ce recueil et j’étais très curieuse de le découvrir. Il faut savoir que la poésie, ce n’est absolument pas mon truc. En général, je ne pige rien et ça me frustre. Là, il m’a fallu un peu de temps, mais j’ai réussi à bien rentrer dans le recueil, j’ai tout compris et j’ai beaucoup aimé.

C’est assez sombre, mais c’est parce que c’est extrêmement réaliste. L’autrice aborde des sujets capitaux et très douloureux, comme le viol, l’insécurité, les complexes, les ruptures, les relations toxiques mais aussi finalement, la reconstruction, la guérison et l’amour de soi. C’est cru, autant dans le ton et les thèmes que dans les dessins, mais ça fait un bien fou. Elle ne mâche pas ses mots, parce qu’il ne devrait pas avoir besoin de prendre des gants pour aborder ce genre de sujets qui nous concernent tous plus ou moins.

J’ai du mal avec la première partie, « The Hurting », sans doute parce que je n’étais pas encore familière du genre. En revanche, plus j’avançais dans le recueil et plus j’aimais. Ma partie préférée est la dernière « The Healing » qui regorge de belles pensées et de jolis mots.

« If you were born with

the weakness to fall

you were born with

the strenght to rise »

Je ne vais pas en faire des tartines, j’ai vraiment aimé cette lecture. C’était rapide (quelques heures pour ma part) mais ça fait du bien et ça m’a bien changé de mes lectures habituelles. C’était poignant et beau et je ne peux pas vraiment le décrire autrement. Je pense que c’est le genre de lecture qui passe ou casse, mais que tout le monde devrait essayer de lire, au moins une fois ! 🙂

 

Marie  ❤

Publicités

10 réflexions sur “Chronique : Milk and Honey, de Rupi Kaur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s