Chronique : Nous sommes tous des féministes, de Chimamanda Ngozi Adiche.

  • Titre : Nous sommes tous des féministes
  • Autrice : Chimamanda Ngozi Adiche
  • Editeur : Gallimard, collection Folio
  • Prix : 2€
  • 96 pages
  • Résumé :  » «Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement.» 

product_9782070464586_195x320.jpg

  • Mon avis : un essai  / discours super intéressant, trés poignant et surtout très important !

J’ai été influencée à me lancer dans cette lecture par tous les avis que je voyais passer sur Instagram. Je pense notamment à celui de mon amie Candy, une VRAIE féministe ;). J’avais envie de découvrir cet essai dont tout le monde parle et j’avais envie de m’intéresser un peu plus à ce sujet capital. J’ai donc déniché ce petit livre et je l’ai dévoré. Après, il faut savoir que c’est l’un des seuls ouvrages sur le sujet que j’ai lu. Je ne suis donc pas extrêmement renseignée ou impliquée dans le sujet. Je vous propose juste mon avis, en toute simplicité ! 😉

Il est, comme on peut s’y attendre, très intéressant, mais aussi très touchant. Il évoque des thèmes variés tout en remettant les choses au clair et en perspective. Non, ce n’est plus normal que les femmes soient moins payées ou qu’on considère que c’est à elle de faire la cuisine. Evidemment, je caricature à fond, mais les arguments m’ont vraiment parlé et je les ai trouvé bien construits et très importants. C’est assez difficile de vous les résumer ou de vous faire comprendre l’importance de ce qui est dit. Ça évoque le regard qu’on porte sur les féministes, la définition faussée qui y rattache. Ça évoque les enjeux, pour les femmes autant que pour les hommes. Ça évoque des situations du quotidien auxquels on a tous déjà fait face, des situations qui ne nous choquent plus alors qu’elles devraient.

J’ai eu du mal à saisir pourquoi le titre VO « We should all be feminist » à été traduit par « Nous sommes tous des féministes » puisque le but de cet ouvrage est justement de montrer qu’on devrait tous l’être ! Homme ou femme, c’est le même combat : le combat pour l’égalité et l’équité. Il n’est pas question de renverser la balance ou de prendre le pas l’un sur l’autre.

Cette lecture m’a beaucoup fait penser au discours d’Emma Watson lors de la campagne He for She. Le message est le même et il est beau. Le féminisme ce n’est pas une histoire de femme, c’est une histoire d’humanité. 

Franchement, je pense que tout le monde devrait lire ce petit livre. Il fait moins de 100 pages, ça se lit très vite, c’est fluide et agréable et non pesant et laborieux comme je l’ai d’abord craint. C’est surtout extrêmement important. Si on prenait tout le temps de lire ces quelques pages, peut-être qu’on remettrait plus facilement les choses en perspectives. Et, franchement ? DEUX EUROS ? On devrait tous pouvoir faire cet effort ! OK, pour 2€, la couverture est moche. Mais l’intérieur est sublime et touchant ! 😉

 

Marie  ❤


14 réflexions sur “Chronique : Nous sommes tous des féministes, de Chimamanda Ngozi Adiche.

  1. Il a l’air très touchant! Ta remarque sur la traduction du titre est très pertinente ! Il ne dit pas qu’on EST des féministes, mais qu’on devrait l’être, sous entendu qu’on ne l’est pas. Grosse différence du coup ^^ (oui j’ai fait des études de traduction alors du coup j’ai de suite réagit à ta remarque xD)
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Je trouve ça super qu’un petit livre aussi percutant et important puisse être accessible à tous avec ce prix symbolique de 2€, une petite pièce qui n’a pas l’air de grand chose mais que hommes comme femmes peuvent avoir sur soi à un moment donné. J’entends beaucoup parler de cet ouvrage et des valeurs qu’il défend, de ce combat pour l’humanité qu’on devrait tous mener. Le discours d’Emma Watson à ce propos m’avait vraiment ému, elle avait su trouver les mots qu’il fallait et que je suis sûre que c’est le cas de cet ouvrage aussi. Il ne me manque plus que de le lire ! Quant à la couverture, ce n’est que peu de choses. L’important, c’est la beauté intérieure et le message, non ? 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s