Chronique : Les Chevaliers des Gringoles, tome 1- les menhirs maudits, d’Erwan Ji et Papaya.

  • Titre : Les Chevaliers des Gringoles, tome 1- les menhirs maudits
  • Auteurs : Erwan Ji et Papaya (illustrations)
  • Editeur : Nathan
  • Prix : 14,95€
  • 224 pages
  • Résumé :  » Un Chevalier des Gringoles fait face à ses peurs (même quand il a carrément le vertige). Bientôt, je participerai à un duel sur les Menhirs maudits. Si vous connaissez pas, c’est juste la course la plus dangereuse du monde. Tout ça parce qu’au collège de Cayou-des-Gringoles, un humain terrifiant m’a pris en grippe. C’est fou, non ? Comme diraient les humains, c’est la vie. Et comme on le dirait en zombi, Hjjlhhggllrfv. Traduction : « Euh, ça me paraît risqué, quand même, et j’ai un peu peur de faire dans mon pantalon. » 

téléchargement.jpg

Merci aux éditions Nathan pour cet envoi !

  • Mon avis : un roman jeunesse excellent et vraiment drôle ! 

Alors, OUI, c’est jeunesse hein. On le devine d’office avec la couverture, mais le site de la maison d’édition précise bien que ça s’adresse au 12-14 ans. Néanmoins, j’ai un peu plus de 14 ans (physiquement en tout cas, mentalement, ça reste à prouver) et j’ai adoré. J’avais envie de découvrir ce roman illustré, même s’il s’adressait à un public plus jeune car j’avais adoré J’ai avalé un arc en Ciel et J’ai Egaré la Lune du même auteur. J’étais tombée sous le charme de la plume et de l’humour et j’avais hâte de les retrouver ici. C’était d’autant plus le cas que ce roman illustré fait un lien avec les deux premiers romans de l’auteur. Je m’explique : Puce et Aiden, les deux protagonistes de l’arc en ciel et de la Lune (trop longs ces titres) nous y disent qu’elles écrivent un roman. Puce écrit, Aiden dessine. Et bien, ce roman, c’est Les Chevaliers des Gringoles. BIM. J’adore le principe et les clins d’œil qu’on y retrouve.

L’histoire est originale. On suit Wesley, un zombi qui déménage sur une petite île habitée majoritairement par des humains. Il va se faire des amis, mais aussi et surtout un ennemi qui va le provoquer en duel dans une course SUUUUPER dangereuse … Dès le début, c’est très entraînant de voir l’univers crée par l’auteur. On retrouve des éléments de notre monde, mais remixé à la sauce Erwan Ji. New York devient Nouille Ork, Yoda de Star Wars devient Yodi et ainsi de suite. J’ai trouvé que c’était particulièrement bien fait et très accrocheur. 

Les personnages sont chous et j’ai adoré les suivre. J’ai ADORE Gus qui m’ a fait mourir de rire et j’ai apprécié Leo et les révélations qu’on a sur elle et ce que ça peut entraîner pour l’histoire. Wesley m’a particulièrement séduite, avec son petit côté décalé de gentil zombi au milieu des humains qui ont du mal à le comprendre. Mais surtout, j’ai adoré son humour. Comme pour Puce, j’ai trouvé que le style était absolument génial et l’humour particulièrement délectable (oui, je sais, c’est un grand mot, je suis en forme aujourd’hui). Franchement, j’ai éclaté de rire à plusieurs reprises et je tournais les pages avec avidité, déjà pour l’histoire, mais surtout, surtout, pour l’humour. C’est, selon moi, le plus gros plus de cette histoire. C’est ce qui fait qu’on peut apprécier l’histoire, même si on a plus 12 ans. Perso, j’ai hâte de pouvoir le lire avec ma nièce. Je suis sûre qu’elle va adorer les gentils zombis et qu’on va bien rire toutes les deux.

Bien sûr, il faut parler des illustrations. Il y en a pas mal et elles sont vraiment jolies. Elles aident à mieux se représenter les choses (c’est le principe d’une illustration, bravo Marie !) et j’ai apprécié de les trouver au fil de ma lecture. Elles ne prennent pas trop de place, c’est dosé pile comme il faut. Bref, c’est un petit côté sympa en plus pour le bouquin.

En résumé. Un roman jeunesse, aussi bien dans le traitement, le format et la taille, mais un roman attachant et entraînant malgré tout. Comme je le disais, je ne pense pas qu’on soit obligé d’avoir 12 ans pour apprécier cette lecture. J’en ai 10 de plus et j’ai ADORÉ ! 😉

 

Marie  ❤


5 réflexions sur “Chronique : Les Chevaliers des Gringoles, tome 1- les menhirs maudits, d’Erwan Ji et Papaya.

  1. Ooooh, ce roman Jeunesse a l’air tellement adorable ! Et en plus, si c’est pour y retrouver l’humour et le pétillant de Puce et Aiden, je suis plus que partante <33 J'adore ce lien qu'il y a entre ce titre, et les deux tomes pour ados parus précédemment. J'ai adoré la plume d'Erwan Ji grâce à J'ai égaré la lune et je pense que découvrir les écrits de son héroïne, Puce, ça me plairait énormément ! <33

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s