Chronique : Daughter of the Pirates King, de Tricia Levenseller.

  • Titre : Daughter of the Pirates King
  • Auteure : Tricia Levenseller
  • Editeur : Square Fish
  • Prix : 8.86€ (paperback VO)
  • 311 pages
  • Résumé : « Sent on a mission to retrieve an ancient hidden map—the key to a legendary treasure trove—seventeen-year-old pirate captain Alosa deliberately allows herself to be captured by her enemies, giving her the perfect opportunity to search their ship. More than a match for the ruthless pirate crew, Alosa has only one thing standing between her and the map: her captor, the unexpectedly clever and unfairly attractive first mate Riden. But not to worry, for Alosa has a few tricks up her sleeve, and no lone pirate can stop the Daughter of the Pirate King. »

517PXD68GJL._SX329_BO1,204,203,200_.jpg

  • Mon avis : J’AI ADOREEEEEE !

Ce livre était dans ma wishlist depuis un bon moment et je ne regrette pas d’avoir finalement craqué. J’adore les histoires de pirates et j’adore les histoires avec des personnages féminins super badass. Là, j’ai été servie.

Dans ce roman, on suit Alosa, une jeune et talentueuse pirate de 17 ans, qui se fait volontairement capturer par des ennemis afin de trouver une carte au trésor qui se cache sur leur bateau. Evidemment, tout ne va pas se passer comme prévu, ne serait-ce que parce qu’Alosa va se heurter à la perspicacité et à l’intelligence du second, le beau Riden. HEUREUSEMENT, Alosa est super badass et pleine de ressources…

Alors, déjà, si vous trouvez ce résumé cliché, passez votre chemin. J’ai adoré ma lecture mais je reconnais que ce roman a des côtés cliché. Alosa a 17 ans, elle est capitaine de son propre équipage de pirates, meilleure que tout le monde, capable d’affronter trois hommes dans un combat, elle n’a peur de rien et sait ce qu’elle veut. Tous les pirates sont des hommes moches et soulards, violents pour la plupart, sauf, bien sûr, Riden, le beau et jeune pirate, étonnement humain et attachant. J’ai lu quelques avis négatifs sur ce roman qui pointaient justement ce côté cliché et si je trouve que c’est vrai, ça ne m’a absolument pas gênée dans ma lecture : je m’attaquais à un livre de YA avec des pirates, des cartes au trésor et des sirènes. J’étais donc préparée à avoir quelques éléments non crédibles ou un peu poussés.

Autre chose qui ressort dans les critiques : le personnage d’Alosa. Certains l’ont trouvé agaçant, pas crédible et tête à claque. C’est un peu vrai, mais encore une fois, je n’ai pas été dérangée par ces aspects de sa personnalité. Tout simplement parce que je la trouve cohérente et bien construite et que j’aime les personnages féminins hyper badass comme elle. Riden est un peu plus complexe (ce qui le rend encore plus attachant, BIEN SÛR) et je l’ai adoré aussi. De toute façon, c‘est simple, j’avais lu 20 pages et Alosa était déjà un modèle à mes yeux, tandis que j’ajoutais le nom de Riden à ma liste déjà bien trop longue de bookboyfriends. Voilà, voilà. Les autres personnages sont intéressants mais c’est vrai que le roman se concentre essentiellement sur ces deux là … et c’est très bien comme ça ! 

Concernant l’intrigue, j’ai vite été happée. On sent dès le début qu’Alosa a un plan et surtout, qu’elle cache quelque chose. J’avais hâte de savoir ce que c’était et j’ai aimé suivre l’évolution de sa situation au sein du bateau ennemi. Certes, c’était parfois assez redondant, dans le sens où les événements se répètent d’une manière ou d’une autre. Mais étonnement, je n’ai pas été agacé du tout. J’ai aimé voir ses actes de rebellion, preuves de sa badassitude, j’ai aimé lire ses réparties toutes plus intéressantes les unes que les autres et j’ai adoré ses échanges avec Riden. Contrairement à ce qu’on peut penser, il n’y a pas énormément d’action mais ça reste agréable à lire et très accrocheur. Et puis, bon. C’est des histoires de pirates. Moi ça me fait rêver depuis que je suis gamine et ce n’est pas prêt de changer.

Je ne peux donc que vous conseiller ce roman que j’ai adoré ! Alors, oui, ce roman n’a pas encore été traduit. Mais je pense vraiment qu’il est accessible. Les phrases sont courtes, le style simple … Le plus difficile c’est finalement de comprendre le vocabulaire nautique (genre les parties du bateau, LOL, c’était pas au programme au lycée ça), mais ça se déduit assez facilement. Et si ce n’est pas le cas, eh bien google traduction est mon ami ! J’ai ainsi appris que lass était un autre mot pour dire fille. Je le ressors donc à toutes les occasions, au grand dam des mes amis qui ne pigent pas toujours ce que je raconte. Bref, revenons à nos pirates : un roman accrocheur et original que j’ai adoré ! J’ai super HÂTE de me procurer la suite et de retrouver Alosa et Riden, mes bébés…

 

Marie  ❤

 

Publicités

5 réflexions sur “Chronique : Daughter of the Pirates King, de Tricia Levenseller.

  1. Excellente chronique ! Tu as très bien pointé du doigt que l’appréciation d’une lecture dépend de nos attentes mais aussi de notre état d’esprit en la lisant. Une bonne chronique est à mon sens un avis qui peut pousser un lecteur à lire le livre malgré qu’elle soit négative (la chronique)…et réciproquement. Ici par exemple on comprend parfaitement ton enthousiasme pour les qualités du roman, mais je devine que celui-ci m’agacerait sans doute et qu’il n’est pas pour moi !
    Enfin c’est super d’exposer tes lectures en vo en donnant le niveau d’anglais, des styles trop travaillés peuvent être décourageant et c’est bien dommage…

    Aimé par 1 personne

    1. Woow, merci beaucoup pour ce commentaire qui me fait super plaisir ! Oui, je préfère prévenir, je pense vraiment que ce roman ne plaira pas à tout le monde, à cause des facilités, du schéma un peu redondant et des clichés. Malgré tout, comme tu le dis, j’adore cet univers et j’ai adoré ce roman. J’aimerais vraiment que d’autres personnes le découvrent, mais j’ai bien conscience qu’il faut prévenir, sans quoi beaucoup pourraient être déçus … Et oui, j’ai trouvé ce livre en VO très facile à lire. Je ne suis pas débutante en anglais, mais j’y ai pris beaucoup de plaisir et je pense que c’est très accessible ! En tout cas, encore merci ! 😉 ❤

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s