Chronique : Et ils meurent tous les deux à la fin, d’Adam Silvera.

  • Titre : Et ils meurent tous les deux à la fin
  • Auteur : Adam Silvera
  • Editeur : Collection R
  • Prix : 17,90€
  • 414 pages
  • Résumé :  » Le 5 septembre, un peu après minuit, Mateo et Rufus reçoivent chacun le funeste appel. Ils ne se connaissent pas, mais cherchent tous deux à se faire un nouvel ami en ce jour fi nal. Heureusement, il existe aussi une appli pour ça, Le Dernier Ami. Grâce à elle, Rufus et Mateo vont se rencontrer pour une ultime grande aventure : vivre toute une vie en une seule journée. »

9782221218235ORI.jpg

Merci à la Collection R pour l’envoi de cette pépite *-*

  • Mon avis : j’ai frôlé le coup de coeur avec ce roman poétique, original et émouvant.

J’avais pas mal entendu parler de ce roman en VO : on disait qu’il était super, émouvant, beau … la totale quoi. Je m’étais préparée à le lire en VO quand Collection R a annoncé qu’ils le traduisaient. J’étais JOIE.

Je n’ai absolument pas été déçue par ma lecture. L’idée de base est super originale : on se place dans un univers alternatif. En réalité il est en tout point semblable au notre, mis à part qu’une entreprise nommée Death-Cast peut prévoir le jour de votre mort et vous préviens pour que vous puissiez profier au maximum de votre dernière journée… Bon, OK, c’est aussi original que flippant. Dans ce roman on suit deux ados qui ont reçu l’appel fatidique. On va les suivre au cours de leur dernière journée où rien ne va se passer comme prévu.

Évidemment, c’est extrêmement émouvant. L’auteur décrit avec beaucoup de justesse ce qu’on peut ressentir quand on apprend qu’on va mourir dans la journée. Dès les premières pages, j’ai été happée par l’histoire, par le monde un peu particulier, par les personnages et leur histoire, mais aussi par les émotions que transmet ce roman. 

Les personnages sont sont super attachants, et très bien construits. Ils sont différents et ont chacun une manière particulière d’aborder les choses. Même si j’ai aimé les deux, j’ai une préférence pour Mateo dont j’ai apprécié l’évolution et la manière de penser. Sur bien des points, je me suis identifiée à lui : un peu trop prudent, réfléchi, un peu trouillard au début… Rufus est plus impulsif, plus courageux en un sens, même si la suite de l’histoire nous montre que les deux garçons ont plus de points communs qu’ils ne le pensent.

Je trouve ce roman très fort : l’auteur nous annonce dans le titre « ils vont mourir », l’histoire fait tout pour nous le confirmer, mais on est quand même happé par l’enchaînement des événements, par les intrigues liées à chaque personnages et la façon dont elles s’entremêlent. Bref, on est happé et c’est physiquement dur de refermer ce livre, comme si en ne le lisant pas pendant quelques heures, il pourrait arriver quelque chose de terrible à nos personnages.

Evidemment, je n’ai pas pu m’empêcher de me demander ce que j’aurais fait si j’avais appris qu’il ne me restait plus qu’un journée à vivre. Je me suis aussi demandé ce que je regrettais d’avoir fait ou de n’avoir pas fait et je trouve que c’est un vrai plus du roman : il nous permet de nous remettre en question, en douceur. En plus de ça, il aborde des sujets vraiment importants et, là encore, le fait d’une manière douce et très belle. Le style de l’auteur est sublime, doux, poétique et entraînant.

La fin … La fin brise le coeur, EVIDEMMENT. Mais je m’attendais à bien pire et on a finalement le temps de se préparer pour ce qui vient. La fin est aussi belle et triste que tout le roman et j’en retiendrais le message que cherche à faire passer l’auteur : il faut profiter, ne pas avoir de regrets et vivre comme on le veut. En ce sens, le prologue (qui est en fait un mot de l’auteur pour ses lecteurs) m’avait déjà énormément émue et touchée puisqu’il relayait le même message.

En résumé ? Il s’agit là d’un roman original, émouvant, beau et très touchant. J’ai adoré et je ne peux que vous le recommander. Le livre sort le 24 mai en librairie : attendez-vous à rire un peu, à beaucoup pleurer mais surtout à être touchés comme jamais. 

Marie  ❤

 


21 réflexions sur “Chronique : Et ils meurent tous les deux à la fin, d’Adam Silvera.

  1. Pour moi le titre d’un livre peut faire toute la différence au moment de choisir si je vais le reposer ou l’embarquer avec moi pour le lire; et je dois avouer que celui-ci me plaît tout particulièrement ! De plus ta critique est très bien construite et donne envie de le découvrir bien que je me sois interdit de lire le paragraphe « fin » pour des raisons évidentes… Je te donnerai mon avis une fois lu si tu veux et tant qu’on y est je t’invite à passer faire un tour sur mon blog où je partage moi aussi quelques coups de cœurs littéraires (^-^)/

    Aimé par 1 personne

    1. Hello ! Je comprends totalement ce que tu dis concernant les titres et j’avoue que ça joue beaucoup pour moi aussi. Même si c’est un peu long à dire (et à écrire) Et ils meurent tous les deux à la fin, c’est un super titre, très accrocheur ! *-* Je suis contente que ma chronique t’ai donné envie en tout cas et merci pour le compliment 🙂 J’irai lire ton avis avec plaisir alors ! 😉 ❤

      J'aime

  2. Salut ! Ta critique m’a renforcé dans l’idée de le lire. Une blogueuse que je suis l’a lu en anglais il y a quelques de temps de ça et j’avais super envie de le lire. J’ai été super contente de savoir qu’il était traduit !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh, bah ça me fait super plaisir ! Franchement, j’ai adoré ce roman et je ne peux que le recommander ! Je voulais le lire depuis un moment et j’avais pensé me le prendre en VO, mais j’ai été trop heureuse de voir qu’il a été traduit aussi ! 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s