Chronique : les Colocs, de Sarah Morant

  • Titre : Les Colocs
  • Auteur : Sarah Morant
  • Editeur : Hachette
  • Prix : 17,90€
  • 350 pages
  • Résumé :  » Quand sa cousine-et-colocataire décide de partir un an à l’étranger, Cassandre est bien embêtée. Il est hors de question qu’elle retourne chez ses parents. Par chance, sa cousine lui dégote le colocataire parfait  ! Ou pas… Car la personne qui se présente à sa porte n’a rien du coloc rêvé. Pire, Alden est tout ce que Cassandre déteste. Et vice versa. Il déplace ses affaires sans la prévenir  ; elle refuse de faire la moindre tâche ménagère. Il invite ses amis sans la prévenir  ; elle organise des soirées dans leur appart quand il aimerait dormir. Ils ne sont d’accord que sur une chose  : leur incompatibilité. Vite, des disputes éclatent et la colocation devient invivable. Pour essayer d’apaiser l’atmosphère, Alden propose de poser des règles. Chacun son tour, ils inscriront sur une feuille une loi à ne jamais transgresser. Et plus les jours passent, plus Alden et Cassandre découvrent qu’ils sont peut-être, tout compte fait, des colocataires parfaits… »

les-colocs-998417-264-432

Merci aux éditions Hachette pour cette lecture !

  • Mon avis : une lecture sympathique et assez douce !

C’est mon deuxième roman de Sarah Morant et je dois avouer que je l’ai préféré à Fragiles. C’était plus dans mon style de lecture, un roman sans prise de tête, qui se lit assez vite et qui change les idées !

J’ai trouvé l’intrigue sympathique à défaut d’être originale : Cassie et Alden apprennent à cohabiter et, très vite, on devine que leur gueguerre va évoluer. J’ai aimé que ça ne verse pas dans la simplicité en ce qui concerne la relation des deux protagonistes et j’ai trouvé leur rapprochement beau, intéressant et touchant. J’ai aussi aimé la façon dont c’était construit et traité : les petites notes sur le frigo qui font office de règlement, les petites attaques qui finissent par les rapprocher … j’ai trouvé ça sympa à suivre.

Les personnages sont intéressants, même si, comme dans Fragiles, ils sont très stéréotypés. Cassie est la jolie fêtarde, Alden l’artiste mignon. Ils se détestent, et finalement, plus tant que ça … J’ai trouvé que certaines choses étaient très clichés, mais j’aurais l’occasion d’en reparler quand j’aborderais les points que j’ai moins aimés dans ce roman. Mis à part ce détail, les personnages sont intéressants : ils évoluent, on apprend à les connaitre et à connaitre leurs « démons » qui motivent leurs réactions… C’était intéressant à suivre ! Les personnages secondaires sont aussi très sympas : les amis d’Alden m’ont beaucoup fait rire, et j’ai eu un coup de coeur pour Jaeden, le meilleur ami de Cassie. C’est d’ailleurs son histoire qui m’a le plus émue et le plus intéressée dans ce roman.

Passons aux choses qui m’ont un peu déçues. Comme je le disais, j’ai trouvé que c’était parfois cliché ou tiré par les cheveux. Franchement, Cassie est insupportable au début et elle s’acharne sur Alden sans raison. Sa relation avec Marvin est horrible (j’aurais lâché l’affaire depuis bien longtemps) et elle a des réactions carrément enfantines. Alden est plus posé mais son côté nounours m’a un peu agacée parfois. J’ai aussi trouvé que leur relation évoluait rapidement et que certaines choses étaient tirées par les cheveux.

Surtout, avec le recul, je trouve le roman assez lent et plat. Il ne se passe pas grand chose, et l’auteur prend du temps pour tout développer (ce qui est normal), sauf qu’au final, on a l’impression que tout va trop vite. C’est assez paradoxal, mais c’est le ressenti que j’ai. Et surtout, je trouve la fin un peu bâclée. On passe tout le roman à bâtir l’évolution vers l’aboutissement de deux relations, vers la réorientation de Cassie et finalement … en deux chapitres et deux moments rapides, c’est fait. J’avoue que j’étais un peu déçue pour ça…

Néanmoins, j’ai trouvé que certains thèmes abordés étaient très justes et touchants. Je pense notamment à la situation d’Yvan, le frère d’Alden, ou aux problèmes « scolaires » de Cassie. C’est un vrai plus pour l’histoire même si, comme je le disais, tout est conclu beaucoup trop rapidement à mon goût. J’ai aussi trouvé que, si certaines choses étaient très clichées, d’autres étaient vraiment sympas dans le sens où on s’attend à ce qu’il se passe telle chose et ce n’est pas forcément le cas. Je reste floue pour ne pas tout spoiler, mais c’est assez paradoxal, cette alternance entre gros clichés et jolie surprise.

Bon. J’ai bien conscience que, dis comme ça, le roman parait assez moyen. Mais je vous promets que j’ai passé un bon moment en le lisant ! C’est une lecture douce et drôle, sans prise de tête et sympathique ! De quoi se changer les idées ! Si vous l’avez lu, ou si vous avez lu d’autres livres de Sarah Morant, n’hésitez pas à me le dire, qu’on échange nos impressions. 😉

 

Marie   ❤


9 réflexions sur “Chronique : les Colocs, de Sarah Morant

  1. c’est vrai que dès que je l’ai vu, il m’a fait de l’oeil de suite. Donc j’attendais des avis, et tu es la première que je lis.. et c’dst vrai que ça paraît moyen tout ça 😂
    donc je vais y réfléchir avant de me jeter a l’eau 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s