Chronique : Proxima du Centaure, de Claire Castillon.

  • Titre : Proxima du Centaure
  • Auteur : Claire Castillon
  • Editeur : Flammarion Jeunesse
  • Prix : 13€
  • 223 pages
  • Résumé :  » « Je l’appelle Apothéose parce qu’il n’y a aucun prénom logique à lui mettre sur le visage. Je la klaxonnerai avec ma tête jusqu’à ce qu’elle se retourne. Un jour elle me dira son vrai prénom, à l’oreille, elle le prononcera avec le souffle. Son souffle réveillerait un mort. En attendant, de là où je me trouve, je kiffe à fond dès que je pense à elle. » Tous les matins, Wilkco regarde Apothéose passer sous sa fenêtre. Jusqu’à ce qu’un jour, il se penche tellement qu’il tombe. »

9782081421431

Un grand merci aux éditions Flammarion Jeunesse pour l’envoi de ce livre ! ❤

  • Mon avis : un roman étrange mais addictif !

C’était une lecture très étrange. D’abord pour le style de l’auteur. J’avoue qu’il m’a fallu quelques chapitres pour réussir à me mettre dans le rythme, à ne pas avoir besoin de relire les phrases pour être sûre d’avoir tout compris. C’est un style qui est à la fois compliqué et étrangement accrocheur. On se laisse prendre au jeu et, au final, ça coule tout seul, mais il faut quand même une période d’adaptation.

Parlons maintenant de l’histoire. On m’avait conseillé de ne pas lire le résumé, ou au moins de ne pas trop m’y fier avant de commencer ma lecture. Je dois avouer que j’y suis donc allé à l’aveugle (pas pratique pour lire HAHAHA, je suis hilarante) et que je ne savais pas trop à quoi m’attendre. C’est peut-être pour ça que j’ai été aussi surprise. J’ai mis un moment à comprendre que l’histoire, c’était ça. Mais, encore une fois, une fois que j’ai eu compris ça (je passe pour une débile en disant ça), j’ai beaucoup aimé le roman. C’est doux, c’est drôle et très poignant. C’est un traitement original d’une histoire d’amour et des accidents qui peuvent arriver et ruiner une vie.

J’ai bien aimé Wilco, un personnage intéressant et très attachant. J’ai aimé avoir ses pensées et ses délires, partager un peu son univers, le temps de quelques centaines de pages. J’ai aussi aimé ne pas vraiment savoir ce qui était vrai et ce que Wilco inventait. Le style de l’auteur, le type de narration et la façon dont tout est traité te laisse toujours dans le flou quand à la réalité des éléments qui se passent. D’habitude je n’aime pas particulièrement être dans le flou, mais là, c’est à la fois perturbant et envoûtant. En fait, je trouve que ces deux mots résument parfaitement le roman  : perturbant (dans le sens étrange), mais envoûtant quand même. 

J’ai eu la chance de recevoir une jolie petite box de la part des éditions Flammarion. Celle-ci contenait plein de petits goodies, comme un tote bag, des étoiles lumineuses, des cartes et MP … mais aussi et surtout, le roman en édition « augmentée ». C’est à dire que les éditeurs avaient glissés des petits trucs entre les pages, des petits objets qui se rapportaient à la lecture et qui « augmentaient » l’expérience. Exemple : quand Wilco parle de l’entreprise Manitou où travaille le père de son meilleur ami, on a un petit flyer de l’entreprise en question. De la même façon (et ça, c’était fort), quand le garçon parle de l’odeur de cette fille qu’il aime tant, on avait un petit bout de papier parfumé qui nous indiquait que c’était le parfum de la fameuse jeune fille. J’ai adoré ces petits ajouts et je remercie infiniment les éditions Flammarion pour leur temps, leur soin et cette super idée d’édition « augmentée » ! ❤

Ce roman sort aujourd’hui, mercredi 7 février en librairie ! Je vous le conseille car vous serez à coup sûr surpris par ce roman extrêmement original ! En revanche, si vous recherchez une histoire avec de l’action et des rebondissements, passez votre chemin … Pour ma part, je resterais sur mon avis : un roman étrange, mais étrangement accrocheur. 😉

 

 

Marie  ❤


5 réflexions sur “Chronique : Proxima du Centaure, de Claire Castillon.

  1. Je suis d’accord pour le style de l’autrice. Pour moi, c’est un bon plus à l’histoire, ce qui fait son originalité, mais j’ai parfois eu du mal à suivre toutes ses idées. Et, tout comme toi, j’ai aimé ce mélange de réalité et d’imaginaire. Tout comme j’ai adoré les petites surprises glissées dans le roman ♥

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s