Chronique : Eliza et ses Monstres, de Francesca Zappia.

  • Titre : Eliza et ses Monstres
  • Auteur : Francesca Zappia
  • Editeur : Collection R
  • Prix : 18.50€
  • 400 pages
  • Résumé : « Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fi lle timide, intelligente, un peu étrange et… qui n’a pas d’amis. Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La Mer infernale, un webcomic extrêmement populaire. Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter ego est une véritable star. Mais Eliza ne peut s’imaginer aimer le monde réel plus qu’elle n’aime sa communauté numérique. Puis, un jour, Wallace Warland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d’être vécue hors ligne… »

9782221215432.jpg

Merci à la Collection R pour cet envoi ! ❤

  • Mon avis : Un vrai coup de coeur pour cette histoire aussi douce que poignante !

Sérieusement, je suis fan et accro à ce livre. Je l’ai dévoré et je n’avais absolument pas envie de le reposer chaque soir. Du coup je m’endormais hyper tard et du coup, je suis hyper fatiguée. Fatiguée mais heureuse car ce livre est une belle pépite.

On y suit Eliza qui, dans la vie de tous les jours, est une jeune fille banale, quoi qu’assez renfermée et solitaire. Mais Eliza est aussi la créatrice et illustratrice d’aventures suivies par des millions de fans

Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé le personnage d’Eliza auquel je me suis à la fois attachée et identifiée. La jeune fille préfère largement passer son temps à dessiner qu’à sortir et, honnêtement, vous remplacez « dessiner » par « lire » et vous avez un bon portrait de l’étrange créature en train de vous parler. C’est à dire moi (pour ceux que j’aurais perdu avec cette tournure de phrase cheloue). Elle est introvertie et renfermée, mais ça ne l’empêche pas d’avoir tout un univers dans sa tête, un talent fou et des amis rencontrés sur le net. Ses parents ont du mal à saisir cela, mais le lecteur est plongé dans la tête d’Eliza et c’est un vrai régal. J’ai donc aimé ce personnage d’Eliza et ce qu’elle représentait : la créativité, l’importance du monde des réseaux sociaux et des rencontres qu’on peut y faire, mais aussi le côté fangirl qui est très bien abordé ici. J’ai aussi eu un coup de coeur pour Wallace, ce personnage mystérieux qu’on apprend à découvrir progressivement et qui nous séduit en même temps qu’il séduit Eliza. Il y a quelques moments où j’ai eu envie de lui foutre une baffe (vers la fin), mais il se rattrape et, dans l’ensemble j’ai trouvé son personnage et son histoire touchant et attachant.

Il y a beaucoup d’humour, un humour qui m’a plu et qui a contribué à rendre ma lecture encore meilleure. Cet humour vient contrebalancer les sujets sérieux qui sont abordés dans le récit et c’est très bien fait car on sort de cette lecture plein d’espoir et non déprimé car focalisé sur ce qui est négatif. En effet, à partir de la dernière partie du roman, tout devient beaucoup plus sérieux et plus profond, abordant notamment des sujets comme l’anxiété sociale, l’angoisse ou la dépression. J’ai aimé comme c’était traité et, je n’ai pas honte de dire que j’ai pleuré comme une madeleine. Ce livre est émouvant et même si je n’ai pas beaucoup de points de comparaison, je pense qu’il aborde très bien le sujet de la dépression. Il est juste et poignant et il m’a BEAUCOUP EMUE. La fin est parfaite et très belle et, comme je le disais, elle te laisse plein d’espoir malgré que tu ai pleuré pendant 30 min. Et quand je dis tu, je veux dire je.

Tout au long du livre, il se passe suffisamment de choses pour qu’on ne s’ennuie pas et on est tenu en haleine par l’histoire « d’amour » et par la question : Wallace va-t-il découvrir qu’Eliza est LadyConstellation, la créatrice de l’univers qu’il aime tant ? QUEL SUSPENS, je vous promets, j’étais sur le bord des fesses tout au long de ma lecture. Vous savez sans doute qu’habituellement, j’aime les romans fantastiques, plein d’action et de rebondissements. Ici rien de tout ça, mais c’est une vraie bouffée d’air frais. C’est doux, émouvant, rassurant et motivant.

Tout au long du livre, on a des extraits de la BD et des dessins qui nous aident à mieux nous projeter dans l’univers. C’est génial et ça rend le récit encore plus attachant. De la même façon, les extraits de conversation sms ou sur le forum sont très sympas à lire. Il y a un vrai  beau travail d’édition autour de cet ouvrage et c’est un vrai plus.

Ce qui est très fort (TRES TRES FORT), c’est qu’on tombe amoureux à la fois de l’histoire d’Eliza (sa vie, Wallace, ses parents …) ET de l’histoire qu’elle dessine. J’aimerais beaucoup lire le roman adapté des dessins d’Eliza. Si Francesca Zappia entend cette prière, je serais ravie. D’ailleurs, et pour ceux à qui ça parle, ce livre m’a beaucoup rappelé Fangirl. On y aborde les mêmes thématiques et on a sensiblement le même schéma : celui de la fangirl renfermée qui apprend à s’ouvrir au monde au contact d’un garçon qui la comprend et l’aide à s’épanouir (en un sens). Il y a beaucoup de similitudes mais ça ne m’a pas dérangée car c’est assez différent pour ne pas être lassant et surtout, c’est un vrai bonheur de lire sur ce genre de thème, encore trop peu abordé : le monde des fangirls. Et, comme dans Fangirl on tombe amoureux de Carry On, dans Eliza et ses Monstres on tombe amoureux de La Mer Infernale.

J’ai conscience que je dois arrêter de parler, alors je vais vous faire une petite conclusion, rapidos. LISEZ CE LIVRE ! Franchement, j’ai eu un vrai coup de coeur et j’en ai encore des paillettes dans les yeux. Je pense que ce livre ne plaira pas à tout le monde car c’est un style d’histoire assez particulier, mais moi j’ai été séduite et j’espère qu’il en sera de même pour vous ! Alors le 18 janvier, je vous conseille de foncer en librairie ! On mérite tous de rêver comme Eliza … et de trouver notre Wallace ! 😉

 

Marie  ❤


12 réflexions sur “Chronique : Eliza et ses Monstres, de Francesca Zappia.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s