Chronique : Unravel Me, de Tahereh Mafi.

  • Titre : Unravel Me (VO) / Insaisissable t2 Ne m’échappe pas (vf)
  • Auteur : Tahereh Mafi
  • Editeur vf : Michel Lafon
  • Prix : 16.95€
  • 376 pages
  • Résumé :  » MON POUVOIR EST CHAOS. JE SUIS LEUR SEUL ESPOIR. ILS ME RECHERCHENT. JE LEUR ÉCHAPPERAI. ILS VEULENT ME POSSÉDER. PERSONNE NE PEUT M’ATTEINDRE. ILS ME CROIENT FAIBLE. JE LES BRISERAI. LUI SEUL PEUT ME SAUVER. L’AIMER C’EST LE CONDAMNER. « 

 

  • Mon avis : OMG. OMG. J’adore cette saga !

J’ai lu le premier tome il y a quelques mois et j’avais hâte de continuer ma lecture. Je remercie encore mon Ourson et mon Koala (Camille et Juliette) pour m’avoir offert les deux derniers tomes pour mon anniversaire ! ❤

Avant de commencer à fangirler, je précise que j’ai lu ce livre en anglais. Et d’ailleurs, que les couvertures VO sont absolument sublimes et que je les aime d’amour. Oui, c’est possible d’aimer d’amour des couvertures de livre. Et on dirait que j’ai déjà commencé à fangirler… OUPS.

Il faut savoir que j’avais un peu peur en commençant ma lecture. On m’avait dit et redit que le tome 2 était moins bien, des amis m’avaient dit qu’ils avaient été déçus … J’avais peur d’avoir la même impression. Après lecture, je peux vous dire que ça n’a pas été le cas et je suis sans doute l’une des seules personnes sur terre qui a préféré le deuxième au premier tome.

Certes, il ne se passe pas grand chose. 90% du livre, c’est les pensées de Juliette, son ressenti, ses dilemmes… Dis comme ça, ça ne vend pas du rêve, je vous l’accorde. Pourtant, le style de l’auteur est tellement parfait que c’est beau et entraînant. Et c’est vrai que Juliette peut être pénible comme fille. Mal dans sa peau, naïve, hésitante … Je comprends que certains aient envie de la secouer. Néanmoins, j’ai beaucoup d’affection pour Juliette, parce que j’ai beaucoup de compassion pour elle. OKAY, elle est molle. Mais sérieux, vous imaginez ce qu’elle a vécu ? Haïe par ses propres parents (déjà rien que ça, j’ai envie de mourir). Dotée d’un pouvoir qui l’empêche de toucher les gens et tout le monde la considère comme un monstre. Envoyée dans des prisons, des hôpitaux psychiatriques où on a essayé de la « soigner » avec des méthodes moyen-âgeuse. Traitée comme un monstre et une paria, toujours seule. ça me brise le coeur. Et même quand tout semble enfin aller bien, BAM, il y a quelque chose qui dégénère et qui l’empêche d’être heureuse. Alors, elle a le droit d’être un peu molle et parfois un peu reloue. OKAY ?

Quand on sort des pensées de Juliette, on a beaucoup plus d’action dans ce tome que dans le précédent. Les découvertes de la fin du premier tome nous plongent dans un univers différent et carrément addictif. Omega Point, les rebelles, l’organisation, l’intégration difficile de Juliette … J’ai adoré. J’ai d’ailleurs trouvé que certains passages avaient un petit côté du 3ème Hunger Games et si vous me connaissez, vous savez que cette comparaison est un compliment.

J’ai aussi adoré les personnages. Si on laisse de côté Juliette (vous avez sans doute déjà compris que j’étais fan d’elle), j’ai aimé découvrir de nouveaux personnages, et surtout apprendre à connaitre un peu mieux ceux déjà présents, notamment Kenji qui est sans doute l’un des personnages secondaires les plus attachants que j’ai  jamais vu. Il me fait rire et il est toujours juste et j’adore ça. Comme dans le premier tome, j’ai trouvé Adam un peu … fade. Il est intéressant, mais sans plus. C’est un beau personnage, mais sans plus. Il ne me convainc pas vraiment, surtout quand on le place face à … WARNER.

Aaaah, Warner. CET HOMME. Je l’aime. Sérieux. D’habitude les bad boys c’est pas pour moi, mais là. VOILA. Il est tellement intéressant ! Un méchant tourmenté (d’où sa méchanceté) qui est irrésistiblement attiré par la jeune fille innocente et brisée … Je suis un mouton mais j’adore ça. On apprend à mieux connaitre Warner dans ce tome et c’est aussi ce qui m’a plu. Et sa relation avec Juliette … OMG. Je ne parlerais pas non plus de son sarcasme, de son courage ou de tout ce qui fait que j’aime Warner, ça prendrait beaucoup trop de temps.

Au passage, je précise que j’ai lu Destroy Me, la nouvelle intermédiaire du point de vue de bébé Warner et j’ai ADORE. Je lirais Fracture Me du point de vue d’Adam avant d’attaquer le dernier tome mais je ne pense pas pouvoir aimer autant. WARNER quoi.

Si je devais pointer un point négatif sur ce livre, je dirais que, paradoxalement, certaines choses vont trop vite. Soit on passe des heures dans les pensées de Juliette, soit on a des découvertes incroyables qui se passent en deux paragraphes. Parfois l’auteur fait monter le suspens pendant des chapitres et, finalement, le soufflé retombe en deux lignes (je pense à l’affaire Adam par exemple, ou le truc qui concerne Warner mais je n’en dis pas plus pour éviter de spoiler). Néanmoins ça n’a pas gâché ma lecture.

J’ai été emportée par l’histoire, par l’univers, par le style de l’auteur qui est tout simplement sublime, par les personnages et j’ai vraiment, vraiment VRAIMENT hâte de lire la suite … d’autant plus que ce n’est finalement pas le dernier tome puisque l’auteur va écrire d’autres livres !! *-* Ce ne sera pas encore l’heure de la dépression post-Warner … Bon, même si je comprends totalement qu’il puisse ne pas plaire à tout le monde, vous l’avez deviné, je recommande ce livre à 2000%  …

 

 

Marie   ❤


Une réflexion sur “Chronique : Unravel Me, de Tahereh Mafi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s