Chronique : You don’t know my name, de Kristen Orlando.

  • Titre : You don’t know my name
  • Auteur : Kristen Orlando
  • Editeur : Milan
  • Prix : 14.90€
  • 300 pages
  • Résumé :  » Depuis son enfance, Reagan a été élevée par ses parents pour devenir comme eux une espionne d’élite. Elle préférerait pourtant mener une vie normale d’adolescente. Mais le jour où ses parents sont enlevés, elle n’hésite pas à se servir de ses talents exceptionnels pour les retrouver… « 

005094216

Merci aux éditions Milan pour cet envoi ! ❤

  • Mon avis : une lecture entraînante et très sympa !

Ce livre a tout ce qu’il faut pour plaire : de l’action, des personnages forts et attachants, de l’humour, un univers d’espionnage addictif et des réflexions profondes sur la vie, les rêves, les attentes et la dure réalité …

Je reprends tout ça. Dans ce livre, on suit Reagan, dont les parents sont deux super espions membres d’une organisation ultra secrète. Depuis son plus jeune âge, Reagan est entraînée pour leur suivre leurs pas et la jeune fille est habituée des déménagements et changements d’identité qui assurent la sécurité de sa famille.

OKAY. Je vous vois venir : « mais dis donc, Marie, ça m’a l’air un peu cliché ton histoire !« . Eh bien non ! Et voilà pourquoi : c’est bien fait. Je vous accorde que ça pourrait facilement verser dans le culcul, le cliché de l’enfant espion super badass (et croyez-moi, j’ai déjà lu ce genre de livres …). Mais, et c’est sa force selon moi, ce livre est très bien fait. Les histoires sont crédibles et tout est bien construit, assez pour qu’on ne se dise pas « ola, c’est un peu fort de café ça« .

Je ne dis pas qu’il y a ZERO cliché. Je dis simplement que ça ne gêne pas la lecture. Par ailleurs, il y a du mystère, de l’action a gogo et les personnages de Reagan et de Luke sont vraiment super. On ne s’ennuie pas une seule seconde  et on est happés par le livre dès les premières pages. A tel point qu’on le lit en un jour. Enfin, ça c’est peut-être juste moi.

Il y a aussi des séquences émotions et j’avoue avoir éprouvé beaucoup d’empathie pour Reagan. La jeune fille se trouve embarqué malgré elle dans une vie éprouvante et instable et je trouve ça très bien décrit. La fin est un peu triste (je préfère prévenir) mais, en même temps, elle laisse la porte ouverte à une suite et j’avoue que ça ne me déplairait pas …

En résumé : pas de coup de coeur, mais un livre d’action qui bouge, qui est bien construit et qui nous met en scène un univers d’espionnage très bien pensé. Rajoutez à ça des personnages sympathiques et vous avez une happy-Marie. C’était pile le genre de lecture qu’il me fallait en ce moment : j’approuve et je recommande !

 

Marie  ❤

 

Publicités

8 réflexions sur “Chronique : You don’t know my name, de Kristen Orlando.

Répondre à muffinsandbooks Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s