Chronique : Reine de Cendres, d’Erika Johansen.

  • Titre : Reine de Cendres
  • Auteur : Erika Johensen
  • Editeur : Le Livre de Poche
  • Prix : 8.90€
  • 599 pages
  • Résumé : « Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde l’escorte de son repaire à la capitale, où elle doit reconquérir la place qui lui revient de droit. Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente. Long périple semé d’embûches, plein de bruit et de fureur, de trahisons et de combats… Pour Kelsea, l’épreuve ne fait que commencer. »

La-reine-de-cendres

Merci aux éditions Le Livre de Poche pour cet envoi !

  • Mon avis  :

Ce livre était dans ma wishlist depuis longtemps. Vous en avez peut-être déjà entendu parler vous aussi : il a d’abord été publié chez JC.Lattés sous le nom de la Reine du Tearling. Il s’agit là d’une réédition du premier tome de la trilogie, en format poche. Bref,  j’avais entendu BEAUCOUP de bien sur ce livre, j’avais donc hâte de l’attaquer. Et si je n’ai pas été aussi transportée que les autres, j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

Il y a tout ce que j’aime : un univers médiéval très bien construit, des personnages intéressants et attachants, une intrigue haletante et pleine d’action, un peu de magie … Bref, la totale.

Détaillons un peu tout ça et commençons par parler de l’univers. Sérieusement, c’est fou ce que l’auteur nous a inventé. Le monde dans lequel évolue nos personnages est un monde médiéval mais, chronologiquement, ça se passe dans le futur. C’est pas dingue ça ? On est laissés dans le flou sur le pourquoi du comment, mais, en gros, dans le futur, les hommes ont du fuir les pays que nous connaissons au cours de ce qu’on appelle la Traversée. Ils sont arrivés diminués sur cette terre et ont recommencé à vivre, mais d’une manière beaucoup plus primitive. Au début, ils étaient plein de bonne volonté et ne voulaient pas refaire les  mêmes erreurs. Mais ça n’a pas duré et le monde dans lequel est catapultée Kelsea est en fait très sombre… Et Kelsea va vouloir changer ça. J’ai trouvé cet univers aussi bien construit qu’original. On nous en dit juste assez pour qu’on comprenne, mais certainement pas assez pour assouvir notre curiosité et j’espère avoir plus d’infos dans les autres tomes ! Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment été happée et, des jours après avoir fini ma lecture, j’avoue que j’y repense… Si c’est pas une preuve que ce bouquin est top, je ne sais pas ce qu’il vous faut !

Parlons ensuite des personnages. J’ai aimé voir l’évolution de Kelsea au fil du livre. Elle a 19 ans, elle a vécu isolée toute sa vie et découvre le monde, sa complexité, mais aussi le dure réalité, notamment en ce qui concernait ses rêves d’enfants. Ses déceptions, ses combats, ses réflexions, son courage, son impulsivité (une vraie gryffondor celle-là !) … J’ai vraiment accroché à ce personnage. J’ai apprécié les autres personnages : Massue (et j’aimerais en savoir plus sur lui), Pen (je crois que j’ai un petit coup de coeur pour ce jeune Garde…), Le Fetch (same), Andalie (qui est très mystérieuse) … En fait tous les personnages sont superbes et j’ai adoré suivre leurs échanges et leur évolution. Les méchants sont aussi bien faits. Que ce soit la Reine Rouge ou Thorne, on les hait bien comme il faut, et tout le monde sait qu’il est primoridal d’avoir quelqu’un a détester pour apprécier un livre.

J’ai aussi apprécié de varier de point de vue. La plupart du temps, on est du point de vue de Kelsea mais c’est très agréable de changer parfois de personnages. ça permet d’avoir des informations en plus et ça rend le récit très vivant !

Finalement, l’intrigue est vraiment sympa. Sur le principe, elle est classique, mais elle n’en n’est pas moins hyper entraînante et addictive. J’ai trouvé les cent premières pages un peu longues, mais j’ai finalement été très vite happée par l’histoire. Il y a du mystères, de l’action et j’ai adoré cette fin. On sent que le deuxième tome va être explosif et il me tarde déjà, d’autant plus qu’on a beaucoup de questions qui restent sans réponses ! Et j’ai BESOIN de réponses !

En résumé, on a un univers de dingue, de la magie, du mystère, des supers personnages et une histoire entraînante. Il n’y a rien à jeter et je vous conseille donc de FONCER sur ce livre !

 

Marie ❤

 

Publicités

22 réflexions sur “Chronique : Reine de Cendres, d’Erika Johansen.

  1. Celui-ci m’intrigue depuis sa sortie (il faut dire que la couverture attirait pas mal l’attention en librairie !). Je l’ai en numérique mais n’ai jamais pris le temps de le commencer… ce que tu en dis relance mon envie de le lire ! Il va peut-être sortir des tréfonds de ma liseuse grâce à toi 😀

    Aimé par 1 personne

    1. J’en serais très heureuse ! :p Franchement, je te le conseille ! Le début m’a paru assez longuet mais ça devient vite addictif en fait !
      Et oui, la couverture est sublime … En tout cas j’espère que tu aimeras ! 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s