Chronique : Gary Cook, tome 1 – Le Pont des Oubliés, de R.Quirot et A.Jaunin.

  • Titre : Gary Cook, tome 1 – Le Pont des Oubliés
  • Auteurs : Romain Quirot et Antoine Jaunin
  • Editeur : Nathan
  • Prix : 17,95€
  • 388 pages
  • Résumé :   » Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales. Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l’un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliott à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d’aventure. Autour d’eux, pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d’immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l’espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n’ont pas accès – jusqu’au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l’équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord de la navette Deucalion III. S’ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliott et Max vont devoir prendre tous les risques… »

9782092573860.jpg

Un grand merci aux éditions Nathan pour cet envoi ! ❤

  • Mon avis : une lecture originale et très belle !

Le résumé de ce livre me tentait énormément. Je trouvais l’idée originale et accrocheuse, j’étais donc impatiente de me plonger dans ce roman. Et je n’ai pas été déçue !

L’univers crée est effectivement original, mais garde des parts de réalités qui nous permettent de bien nous y ancrer. L’idée de base est simple, même si la construction et le développement rendent le tout très original : il s’agit d’un futur apocalyptique où la montée des eaux a condamné la moitié de la population à la mort. Ceux qui restent se divisent en deux parties. Les Invisibles, bien a l’abri dans de grandes tours, attendent de partir pour l’espace et un avenir plus brillant. Les autres, les Oubliés, vivent (ou survivre) où et comme ils peuvent. Gary et ses amis font partie des Oubliés et, tout au fil du roman, on apprend à les connaitre, mais aussi à connaitre ce monde dans lequel ils sont plongés (c’est le cas de le dire héhé … Okay, je sors.).

Les thématiques du destin et de l’espoir sont très importantes dans ce roman. On parle aussi de courage, de lâcheté, de règles et d’interdiction à contourner. C’est vraiment bien fait et on se laisse entraîner par les péripéties quotidiennes de nos amis pêcheurs mais aussi par l’enjeu plus gros que l’ont devine très vite. Car le monde des Oubliés est condamné, Gary et ses amis s’en rendent compte progressivement. Quelle chance leur reste-t-il, mis à part s’embarquer dans une de ces mystérieuses navettes pour l’espace ?

J’ai aimé que l’enjeu ne soit pas décrit tel quel dès le début du livre. L’aventure de Gary évolue en même temps que lui, au fil des pages et, à mes yeux, c’est un  vrai plus pour l’histoire. Ce qui ajoute aussi du poids (et de l’intérêt) au roman, c’est aussi qu’il met en place un univers très réaliste malgré qu’il soit sombre et désolant. C’est aussi joyeux malgré tout, car Gary et ses amis forment une petite bande très attachante. Certains personnages sont très intrigants et j’espère en apprendre plus sur eux par la suite (je pense notamment à Dean, Lou ou Sari ...). J’ai eu un peu de mal avec Gary, le personnage principal, mais il a quand même une belle évolution et prend en profondeur au fil du roman. Il y a de l’action, de l’humour, de l’émotion, il y a des passages très beau… En effet, le style des auteurs est simple mais il y a parfois ces petites phrases très jolies qu’on a envie de noter pour plus tard …

Il faut aussi sans doute parler de la fin … Cette fin qui ne te laisse pas forcément sur les fesses, mais qui te donne en tout cas envie d’avoir le tome 2 IMMEDIATEMENT ! Tout cela nous promet des aventures bien mouvementées pour la suite …

En bref, je n’ai pas eu de coup de cœur malgré le fait que tous les éléments soient réunis. J’ai néanmoins beaucoup apprécié ma lecture et je vous la recommande ! J’ai, pour ma part, hâte de lire la suite ! Sachez aussi qu’une bande annonce du livre a été réalisée par les deux auteurs, et que c’est vraiment sympa à voir ! Je vous mets le lien juste LA 🙂

N’hésitez pas à me dire si vous avez lu ce livre, si vous avez aimé, s’il vous tente ou non … Bref, LET’S TALK ! 😉

J’ai failli oublié ! Léna des éditions Nathan m’avait posé ce petit défi qui consistait à décrire Gary Cook en une phrase, en trois mots, en onomatopées… C’est parti …

  • En une phrase : une dystopie originale qui nous entraîne dans un monde quasi-aquatique aussi fascinant que mystérieux.
  • En trois mots : originalité, eau, beau.
  • En onomatopées : Plouf, Woah, Hihi, Oooooh ..

Et voilà ! Je passe pour une folle avec le dernier point, mais CHALLENGE ACCEPTED ! 😉

 

 

Marie  ❤

Publicités

7 réflexions sur “Chronique : Gary Cook, tome 1 – Le Pont des Oubliés, de R.Quirot et A.Jaunin.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s