Chronique : Les Soeurs Hiroshima, de Mariko Yamamoto.

  • Titre : Les Soeurs Hiroshima
  • Auteur : Mariko Yamamoto
  • Editeur : Bayard
  • Prix : 10,90€
  • 150 pages
  • Résumé :  » Akiko, 15 ans et sa soeur aînée vivent à Hiroshima. Le Japon est en guerre. Leur père est absent, mobilisé, tandis que leur mère est partie se réfugier à la campagne avec leur petit frère. C’est le 6 août 1945. Il fait très beau, les cigales chantent, les deux soeurs s’apprêtent à prendre leur petit déjeuner quand un violent flash de lumière, accompagné d’une détonation assourdissante, les surprend brutalement. Un jour sans fin. Quand Akiko reprend ses esprits, elle se trouve ensevelie sous les gravas de la maison qui a été complètement soufflée. Sa soeur est blessée à la jambe. Elles arrivent à s’extraire des ruines et découvrent un paysage de désolation, les gens qu’elles croisent sont brûlés, couchés au sol… Leur errance commence, au hasard des rencontres avec d’autres survivants. À la nuit tombée, elles trouvent un abri dans un campement de fortune. Le 7 août, le jour se lève sur une Hiroshima méconnaissable. »

les-soeurs-hiroshima1.jpg

Merci aux éditions Bayard pour cet envoi ! ❤

  • Mon avis : une histoire aussi douce que triste, mais surtout très belle.

Evidemment, vu le nom, on devine que cette histoire ne va pas être de celle qui nous donnent envie de pousser la chansonnette. C’est triste. C’est même  horrible parce qu’on revit des évenements dont on a seulement entendu parler en cours d’histoire -et encore, de manière bien trop superficielle. Là, c’est prenant, c’est émouvant et c’est vraiment horrible.

On suit deux soeurs très proches, au moment où leur univers bascule à jamais. La bombe frappe Hiroshima et c’est le début de l’enfer pour elle. Incompréhension, souffrance, horreur, désespoir … On traverse tout cela en même temps que les deux jeunes filles et on se remet en question.

Je n’ai eu de coup de coeur pour ce livre, qui reste néanmoins une belle lecture. C’est jeunesse, ça permet donc d’aborder le livre avec beaucoup de simplicité. C’est surtout un sujet extrêmement important qu’on n’a pas forcément l’habitude d’évoquer dans les romans … Le livre est très fin, il se lit donc très vite. Je vous le conseille, déjà pour la plume de l’auteur qui est très particulière mais très jolie. Ensuite pour l’importance du sujet et le devoir de mémoire. Et finalement, pour la morale donnée par l’auteur à la fin :

 » Il ne faudrait surtout pas qu’en lisant ce livre, les gens se mettent à haïr les Etats-Unis parce qu’ils ont fait des choses affreuses. Pendant la guerre, tous les pays ont commis des crimse affreux : le Japon, l’Union Soviétique, l’Allemagne, tous. La dernière chose que je voudrais, c’est qu’on haïsse les Etats-Unis ou l’URSS et que cela devienne le point de départ d’une nouvelle guerre. »

J’aime le message que ce texte véhicule. Il s’agit de se souvenir et non pas de juger. Et je trouve ça très beau.

Voilà pour cette chronique un peu particulière, mais il ne s’agit pas non plus d’un livre très classique … J’espère vous avoir donné envie de découvrir cette histoire, ce témoignagne et, si c’est le cas, n’hésitez pas à venir m’en parler !

 

Marie  ❤

 

Publicités

2 réflexions sur “Chronique : Les Soeurs Hiroshima, de Mariko Yamamoto.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s