Chronique : Nil tome 1, Lynne Matson.

  • Titre : Nil, tome 1
  • Auteur : Lynne Matson
  • Editeur : Pocket Jeunesse
  • Prix : 17,90€
  • 464 pages
  • Résumé :  » Comment s’échapper d’une île qui n’existe pas ? Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil. Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l’île … Il n’y en a qu’une par jour. Une seule personne peut l’emprunter. Pire encore, les adolescents n’ont qu’un an pour s’échapper. Sinon, c’est la mort. Le compte à rebours a déjà commencé…« 

9782266256933

  • Mon avis : Woooouhouuuh.

Ce livre était dans ma wishlist depuis sa sortie mais je n’avais jamais franchi le pas. Et puis une amie a proposé de me le prêter et j’ai sauté sur l’occase. Au final cette lecture a été très agréable et très entraînante.

Certaines choses m’ont un peu rappelé le Labyrinthe de James Dashner : des ados qui se réveillent dans un endroit étrange, qui cherchent désespéramment un moyen de s’en aller, qui doivent se débrouiller et ont mis en place une organisation rigoureuse … L’ambiance tendue, la peur qu’ils ressentent, le danger qui rode à tous les coins de Nil (l’île où ils se retrouvent)… Cette similitude m’a plu, surtout que le traitement et les personnages sont quand même différents, ce qui n’en fait pas une copie conforme, rassurez-vous ! :p

Le style de l’auteur est top et son talent nous permet de bien ressentir le stress que doivent éprouver les personnages en voyant le temps passer… L’univers et le monde est aussi très bien expliqué. C’est très clair et je dis chapeau, parce que c’était pas gagné d’avance, vu l’originalité et la complexité du truc !

Les personnages sont sympas et j’ai adoré leur humour (pas facile de continuer à blaguer sur Nil, mais eux y parviennent !). Je ne me suis pas attachée plus que ça aux différents personnages, mais ils étaient assez bien construits pour que la lecture reste agréable. En fait, le livre met en scène beaucoup de personnages, nous laisse entrevoir des choses sur eux et nous donne envie d’en savoir plus mais, finalement, n’approfondit pas… J’ai trouvé ça un peu dommage, même si, paradoxalement, j’ai aimé ça (t’es cheloue, Marie). Okay, je m’explique ! :p Quand on rencontre les personnages, on sait qu’ils doivent trouver la sortie sinon ils meurent. On apprend à les connaitre un peu mais avant qu’on ait le temps de s’attacher, soit ils sont partis, soit ils sont morts (BOUM, je suis comme ça moi, directe, pas de chichis). Donc au final, ce non-approfondissement des personnages accentue cette sensation de pression, ce sentiment d’urgence et de stress que distille l’auteur tout au long du livre. Et c’est bien fait.

En ce qui concerne la relation Thad/Charley, j’avoue que j’avais hâte qu’ils se rencontrent ! Les premiers chapitres où on alterne leurs points de vue met l’eau à la bouche, l’auteure à su nous faire attendre avec impatience leur rencontre. Au final, celle-ci est un peu clichée. De manière générale, la relation entre les deux personnages principaux  est un peu bateau au début. Mais on s’y fait, et le reste autour est tellement sérieux (mortellement sérieux), l’ambiance est tellement pesante qu’on pardonne vite cette romance un peu cliché. Ils ont besoin de ça, les pauvres lapins.

La fin m’a laissée un peu sur les fesses. Je savais que d’autres tomes étaient sortis après celui-ci et je pensais qu’il s’agissait d’une suite. Or la fin du livre peut très bien être une fin en soi. J’étais donc surprise parce que je m’attendais à une fin-explosion, à de la pression comme l’auteur a très bien su le faire tout au long du roman, une fin-suspens qui annonçait un deuxième tome … Mais non. J’étais un peu déçue au début, mais au final, c’est peut-être mieux comme ça. Dans le Labyrinthe, pour continuer la comparaison, c’est déprimant de les voir toujours galérer, de n’être jamais sorti d’affaire. Ici la fin est claire, simple, efficace. Par contre il y a beaucoup de questions qui restent sans réponses, et c’est peut-être ça qui est évoqué dans les autres tomes… Du coup je les lirais avec plaisir, pour compléter mes connaissances de ce super univers que Lynne Matson a su créer ! Si vous avez lu les deux autres tomes, pouvez-vous me dire de quoi ils parlent  ? Sans spoils, bien sûr, mais est-ce qu’on suit de nouveaux personnages ? Est-ce que c’est la suite ? Je suis perdue haha.

En résumé, c’était une bonne lecture, très entraînante et prenante !

 

Marie   ❤

Publicités

11 réflexions sur “Chronique : Nil tome 1, Lynne Matson.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s