Chronique : Phobos, les Origines, de Victor Dixen.

  • Titre : Phobos, les Origines
  • Auteur : Victor Dixen
  • Editeur : Collection R
  • Prix : 14,90€
  • 304 pages.
  • Résumé :  » Six pionniers en apparence irréprochables.  Six jeunes terriens rongés par leurs secrets.  Six dossiers interdits, qui auraient dû le rester. Ils incarnent l’avenir de l’humanité.  Six garçons doivent être sélectionnés pour le programme Genesis, L’émission de speed-dating la plus folle de l’histoire, Destinée à fonder la première colonie humaine sur Mars. Les élus seront choisis parmi des millions de candidats pour leurs compétences, Leur courage et, bien sûr, leur potentiel de séduction. Ils dissimulent un lourd passé.  Le courage suffit-il pour partir en aller simple vers un monde inconnu ? La peur, la culpabilité ou la folie ne sont-elles pas plus puissantes encore ? Le programme Genesis a-t-il dit toute la vérité aux spectateurs Sur les « héros de l’espace » ? Ils doivent faire le choix de leur vie, avant qu’il ne soit trop tard. »

9782221193204

  • Mon avis : Ben, c’était super, comme tous les autres tomes de la saga.

Je suis en train de me demander si je n’aurais pas du faire une chronique globale de cette saga plutôt que de chroniquer chaque tome parce que mes avis sont toujours plus ou moins les mêmes : C’EST DE LA BOMBE. Mais ce n’est pas vraiment de ma faute : chaque tome est génial, qu’est-ce que j’y peux moi ? Et comme chaque tome est génial, je me dois de partager mon amour pour ces livres avec vous. C’est une obligation morale.

Dans ce livre, on découvre donc les histoires des 6 garçons, avant et pendant la sélection pour le programme Genesis.  J’ai trouvé que c’était une super idée : déjà ça a dû aider les fans à patienter entre la sortie des tomes 2 et 3, mais surtout, ça nous permet de mieux connaitre et comprendre les garçons qu’on avait découvert de façon assez superficielle dans les tomes précédents. On les connaissait surtout à travers le regard de Léonor qui n’est pas franchement impartial, et si ça suffisait pour se faire une idée, là, quand on referme le livre, on a vraiment l’impression de connaitre les personnages à fond.

Chaque garçon a sa spécificité, son histoire, son caractère, l’élément déclencheur qui le fait postuler pour Genesis. Chaque histoire a aussi son côté émouvant et j’ai failli verser ma petite larme à de nombreuses reprises. J’ai trouvé fort de la part de l’auteur de parvenir à nous inventer des histoires et des personnages aussi différents : il n’y a pas un caractère semblable, pas une histoire similaire. Chapeau.

Si je devais vous résumer mes impressions sur ce tome en quelques mots pour chaque prétendant, ça donnerait ça.

  • Mozart : je l’aimais bien dans le tome 1, il avait perdu son intérêt à mes yeux dans le t2 (je suis dure :p surtout qu’au final, c’est pas plus mal qu’il soit passé à la trappe, étant donné que les triangles amoureux, ça finit par taper sur le système…), mais son histoire dans les origines m’a fait le détester. J’ai un peu de compassion pour lui, c’est vrai, mais avant tout, je ne l’aime plus.
  • Tao : il m’a brisé le cœur. Son histoire est tellement triste ! Je n’ai pas grand-chose d’autre à dire… Pauvre lapin, il mérite d’être heureux sur Mars, okay Mr Dixen ?!
  • Samson : WTF ? ça a été ma réaction à la fin de son chapitre. Je me suis dit que le pauvre, ça allait pas être simple pour lui non plus.
  • Alexeï : dans le t2, il m’énervait un peu. Mais son histoire m’a permis de mieux comprendre le personnage et de mieux l’apprécier : j’ai même eu de la peine pour lui. Enfin, sauf si ce que je crois avoir compris est bien ce qu’il fallait comprendre. A la fin de son chapitre, j’ai cru que j’allais hurler, j’ai trop hâte de lire le t3 pour voir si ça se vérifie ou si c’est juste Victor Dixen qui joue avec nos cœurs et nos nerfs.
  • Kenji : alors là, RESPECT. Il fallait la trouver celle-ci. Je ne dirais rien de plus pour éviter les spoils, mais en gros, Kenji est un personnage extrêmement original que j’aime beaucoup et cette histoire m’a fait l’aimer encore plus.
  • Marcus : last but not least ! ❤ Et … re-WTF. Ce chapitre m’a fait encore plus aimer Marcus, mais je suis aussi restée sur ma faim, j’aurais aimé en savoir plus. Surtout qu’on est loin d’avoir les réponses à toutes les questions qu’on se pose à la fin du t2 ! Au contraire, on a même des questions qui se rajoutent… J’avoue aussi que je n’ai pas vraiment compris toute cette histoire autour de Ghost-la-colombe-de-Marcus. Finalement, mention spéciale pour la dernière illustration du livre, où il a fallut les efforts conjugués du cerveau d’Anaëlle  (copineeee ❤ )  et du mien, pour comprendre qu’il fallait relier les points pour que ça prenne un peu de sens …

En gros, vous l’avez compris, j’ai adoré découvrir les histoires et les secrets de prétendants. J’ai hâte que sorte le même tome avec les histoires des filles ! 😀

Maintenant, je vous laisse, je serre les fesses et je reprends ma lecture du tome 3 ! 😮

Marie ❤

 

Publicités

3 réflexions sur “Chronique : Phobos, les Origines, de Victor Dixen.

  1. J’aime tellement cette saga que je n’arrive pas à écrire mes chroniques pour le 2 et celui ci… J’en attend trop de moi-même… ^^
    Il faut que je me motive sinon ton article est au TOP ! Je suis totalement d’accord avec tout ce que tu as dis *___*

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que c’est pas facile de chroniquer un bouquin que tu as ADORE… Moi c’est une Flamme dans la Nuit que je ne suis pas arrivée à chroniquer … trop de feels ! :p Mais tu vois, les Phobos je surkiffe, mais à la fin de chaque tome je suis tellement choquée que j’ai besoin de m’exprimer haha
      Merci en tout cas ma Nana ❤

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s