Chronique : Red Rising, de Pierce Brown.

  • Titre : Red Rising
  • Auteur : Pierce Brown
  • Editeur : Hachette romans
  • Prix : 7,95€
  • 476 pages.
  • Quatrième de couverture : « Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir. Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature. Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.« 

« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

red-rising

  • Mon avis :

J’avais envie de lire ce livre depuis un petit moment mais ce qui m’a vraiment décidé, je l’avoue, c’est le prix. 7,95€ ! Je ne sais pas si c’est une offre promotionnelle ou si le prix a été revu à la baisse de façon définitive, mais j’ai un conseil pour vous : FONCEZ !

J’ai vraiment aimé ce livre. J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire mais une fois que ça été fait, je l’ai dévoré en un week-end (alors que je devais réviser mes partiels, bravo ! Mon échec scolaire retombera sur Mr Brown). Si j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, c’est en partie à cause de la complexité du monde crée par l’auteur. Bon déjà, je ne sais pas pourquoi, j’étais persuadée que l’histoire se passait dans un genre de monde parallèle médiéval. Bien sûr, Marie ! Ça se passe en fait dans le futur et dans l’espace : j’étais pas loin. Forcément, ça m’a un peu déstabilisée. Une fois remise de mon choc, je me suis rendu compte que l’univers dans lequel j’avais été projetée était très complexe. On est lancés assez vite dans l’intrigue et l’auteur ne nous prend pas par la main en nous disant « voilà comment est organisé mon monde« . Il nous le fait découvrir au fur et à mesure et, au début, ce n’est pas évident de s’y retrouver. Mais au final,  cette complexité joue en faveur du livre. Le monde est tellement bien pensé ! Les détails sont poussés et tout est réfléchi : certes, on a un peu de mal à tout intégrer mais on a un monde parfaitement bien exécuté.

Parlons de l’intrigue. Je l’ai trouvée assez classique dans l’ensemble. Ce qui la rend intéressante, c’est l’évolution du personnage de Darrow et surtout, l’organisation du monde dans lequel elle prend place. De fait, les différentes classes de la population sont séparées en caste qui ont chacune leur fonction et leurs caractéristiques liées à une couleur. Par exemple, Darrow est un Rouge, caste d’ouvrier tout en bas de la Société et il a les cheveux … rouges. Vous voyez le genre. ( Si vous avez répondu « bleu » ou « qu’est-ce qu’on en sait nous », vous sortez ! :p ) Bref, cette hiérarchie par couleur m’a beaucoup plu. En revanche, pour en revenir à l’intrigue, celle-ci m’a parfois parue tirée par les cheveux. Sans entrer dans les détails, aux environs de la centième page, Darrow a une révélation qui bouleverse sa façon de penser et de voir le monde, vous savez, cet événement qui fait que le héros décide de se lancer dans la rébellion ou dans une quête formidable. Eh ben, cette révélation, elle tombe comme un cheveu sur la soupe. On dirait que l’auteur avait besoin d’un élément déclencheur pour mettre en branle le reste de l’histoire et qu’il a eu cette idée mais sans avoir ni le temps, ni l’envie de la creuser. C’est un peu dommage. D’autant plus que c’est suivi par la mise en place de l’audacieux plan des rebelles … qui ne m’a pas convaincu non plus. Il est hyper risqué, sans aucune garantie de réussite et Darrow en est le héros presque par hasard. Sans rire, on dirait que c’est tombé sur lui parce qu’il était là et que bon, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a ! Bref, les cent premières pages ne m’ont pas vraiment convaincues.

A ce stade de la chronique vous devez vous dire « elle est sérieuse ?! Elle commence par nous dire qu’elle a adoré et finalement, elle ne pointe que des aspects négatifs ? » Eh oui. Mais accrochez-vous mes petits loups, parce que c’est là que ça devient génial.

Avec ce départ plutôt mitigé, je trouve encore plus fort que l’auteur ait réussi à me faire autant tomber dans l’histoire. Parce qu’une fois passé cette centaine de page, on oublie tout. On oublie le plan bancal des rebelles, on oublie que le monde est compliqué à intégrer, on oublie que Darrow est tombé là-dedans par hasard. On est emporté par l’action et on en redemande. Je vous le dis, il est fort ce Pierce Brown. Action, stratégie, trahison, révélations … Tout y est et ça rend la lecture agréable, entraînante et addictive.

On rencontre des personnages sympathiques, et quand je dis « sympathiques » je veux dire que ce sont pour la plupart de gros monstres sanguinaires mais qu’on les apprécie quand même (quand je vous dit qu’il est balèze Pierce Brown !). Je ne vous détaillerais pas trop les personnages ici parce qu’ils ont chacun une évolution qui leur est propre et je ne veux pas gâcher ça. Je parlerais un peu de Darrow en revanche. J’ai beaucoup aimé ce personnage. Comme je l’ai dit, il est lancé dans cette affaire sans qu’on sache trop pourquoi (lui non plus ne sait pas vraiment, hein), mais il évolue beaucoup au fil du roman. Il passe du garçon heureux qui veut vivre en évitant les problèmes à l’homme brisé qui veut sa vengeance. Un changement intéressant, même s’il est plutôt classique dans ce genre de livre. J’ai aussi beaucoup aimé les réflexions qu’il se fait. Darrow est terrifié à l’idée que sa vengeance le pousse à faire des choses qui le rendront aussi mauvais que ceux qu’il cherche à détruire. C’est le genre de thématique que j’adore dans les livres qui parlent de rébellions : jusqu’où peut-on aller pour ses idées ? A partir de quand devient-on aussi horrible que ceux qu’on affronte ? Darrow se pose souvent la question et j’ai hâte de voir comment il continue à évoluer dans les deux autres tomes.

Bref, ce n’était pas gagné d’avance mais ce livre s’est avéré être un gros coup de cœur  que je recommande fortement  <3. Si vous aimez l’action, les révoltes contre des sociétés tyranniques et les héros malins, FONCEZ ! Personnellement, je compte foncer vers les deux autres tomes le plus vite possible ! Et n’hésitez pas à me faire part de vos avis ou impressions en commentaires !

« Brisez vos chaînes … »

Marie   ❤

Publicités

2 réflexions sur “Chronique : Red Rising, de Pierce Brown.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s