Chronique cinéma : Miss Peregrine et les Enfants Particuliers

Ok. Il faut déjà que j’avoue quelque chose de terrible pour une bookworm… Je n’ai pas lu le livre avant d’aller voir le film au cinéma… Shame on me… Bon, maintenant que cette information honteuse a été révélée, je vais pouvoir vous parler du film (et donc exclusivement du film).

Miss Peregrine et les Enfants Particuliers est un livre dont j’avais énormément entendu parler, notamment sur Instagram. Et quasiment tous les avis étaient positifs. Alors, évidemment, cela a piqué ma curiosité et je suis allée le feuilleter. Bon, la première impression n’a pas été excellente… La couverture m’a fait vraiment flipper ! (Oui, je sais, c’est idiot comme réaction, mais avouez-le, on choisit pratiquement tous nos livres selon leur couverture, n’est-ce pas ?) Et puis, je dois admettre que le résumé ne m’a pas tenté. Mais alors pas du tout. Du coup, j’ai gentiment reposé le livre et je suis allée en prendre un autre (que j’ai sans doute fini par acheté, je trouve que c’est une hérésie d’entrer dans une librairie et d’en ressortir les mains vides, même si mon compte en banque, lui, ne doit pas être d’accord, mais il s’agit ici d’un tout autre débat). Donc voilà, Miss Peregrine et les Enfants Particuliers, j’avais fait une croix dessus.

miss-peregrine-et-les-enfants-particuliers-critique-ign-fran_c6ww-640

Mais voilà que quelques mois plus tard, on annonce la sortie d’un film qui s’appelle Miss Peregrine et les Enfants Particuliers de Tim Burton et avec Eva Green. Tiens, tiens, ce nom m’est vaguement familier. Retour en librairie. Je reprends le livre et… Non, toujours pas. Je pense avoir définitivement clos le chapitre de ce livre quand je découvre la bande-annonce… Et là, étrangement, mon avis n’est plus du tout le même. Je ne suis pas une grande fan de Tim Burton, pour tout vous dire quand j’avais 9 ans on m’a fait regarder Edward aux mains d’argent et j’en ai fait des cauchemars pendant des mois. Bref, je n’ai commencé à apprécier le travail de Tim Burton que récemment, mais je l’apprécie suffisamment maintenant pour que Miss Peregrine revisitée par Tim Burton me fasse de l’œil cette fois…

Et puis, les circonstances ont joué en sa faveur. Un après-midi pluvieux dans une petite ville où il n’y a pas grand-chose à faire… C’est décidé, on va au cinéma. Que voir… Bridget Jones’ Baby ? Mouais… Les Trolls ? Ma sœur refuse catégoriquement. Tiens, et pourquoi pas Miss Peregrine et les Enfants Particuliers ? Et… j’ai ADORE ce film. C’est une excellente surprise pour ma part, je me suis éclatée du début à la fin. L’histoire se met en place tranquillement, à son rythme pour qu’on ait bien le temps de tout comprendre, nous pauvres pécheurs qui ne l’avons pas lu, puis tout s’accélère et on découvre des scènes d’actions géniales ! Intelligemment drôles ! Les personnages sont attachants et c’est un film comme seul Tim Burton peut en faire. Il est tout à la fois beau, amusant et délirant. L’histoire est magique, elle nous transporte dans un univers totalement différent et c’est super dur de revenir à la réalité une fois que les lumières se rallument dans la salle. Bref, vraiment je reverrai ce film avec un plaisir immense ! Et je vous le conseil vivement, que vous ayez lu le livre… ou pas   ❤

Marion  ❤

Publicités

3 réflexions sur “Chronique cinéma : Miss Peregrine et les Enfants Particuliers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s