Chronique : Rebelle du Désert, d’Alwyn Hamilton

  • Titre : Rebelle du Désert
  • Auteur : Alwyn HAMILTON
  • Editions : Pocket Jeunesse
  • Prix : 17,90€
  • 284 pages
  • Quatrième de couverture :  » Prisonnière d’une vie étouffante au coeur du désert, Amani n’aurait imaginé galoper un jour sur un cheval fantastique, en compagnie d’un fugitif recherché pour trahison. Elle ne serait jamais doutée non qu’elle en tomberait amoureuse… ni qu’elle l’aiderait à mener la résistance contre le sultan.« 

rebelle-du-desert-779630-264-432

Mon avis : Un très bonne lecture ! J’ai très vite été plongée dans l’univers et dans l’intrigue.

1er point :les personnages. Je ne sais pas pour vous, mais moi, je suis une incorrigible romantique. Pour qu’un livre me plaise, il me faut une histoire d’amour. Là, l’histoire d’amour n’est pas le centre du roman mais se lie bien avec l’intrigue générale. On a assez peu de scènes d’amour pour qu’on ait envie d’en voir plus mais pas assez pour que ça devienne lassant ou que l’histoire tourne à la romance pure et simple (ce que j’apprécie aussi, attention ! néanmoins quand on ouvre un livre qui s’intitule Rebelle du Désert, on ne s’attend pas vraiment à une histoire d’amour chamallow…). Bref, l’histoire d’amour est bien dosée et assez bien amenée (en tout cas c’est ce que j’ai trouvé). Alwyn Hamilton sait comment nous faire rêver en nous décrivant des hommes comme Jin, le super guerrier rebelle et mystérieux qui protège l’héroïne … Qui n’a pas vraiment besoin de lui d’ailleurs ! C’est ce que j’ai aussi apprécié dans ce roman. Amani, le personnage principal, est super badass. Elle est rebelle et féministe dans un pays et une culture où les femmes sont des moins que rien et appartiennent à leurs pères/maris … Elle, elle a appris seule à se défendre et décide de prendre sa vie en main, même si cela comporte des risques… Jin a d’ailleurs bien compris qu’Amani n’était pas du genre à se faire dicter sa conduite et c’est aussi ce qui renforce l’affection qu’on a pour le duo.

Bref, vous l’aurez compris, je me suis beaucoup attachée aux personnages, même ceux qui n’apparaissent que vers la fin et qu’on n’a pas vraiment le temps d’explorer comme on le voudrait. C’est d’ailleurs l’un des points négatifs de ce livre. Je trouve que les choses vont vite – c’est vrai que le livre est assez court- et qu’il manque parfois de profondeur. On effleure des choses, on entrevoit des émotions et des réflexions, puis on passe directement à autre chose. Je suis souvent restée sur ma faim, moi qui aime les moment où le héro se plonge en lui-même pour faire le point sur ses émotions … Même l’intrigue va assez vite et si ce n’est pas vraiment gênant pour la compréhension ou la crédibilité, ça reste frustrant. Ce petit défaut peut néanmoins être vu comme un argument positif pour le livre : j’étais tellement dedans que j’aurais voulu que ça dure plus longtemps et en apprendre d’avantage !   😉 J’ai ausi eu parfois un peu de mal avec le style d’écriture de l’auteure mais je m’y suis faite : au final, on est emporté dans l’histoire et on fait un peu abstraction du reste.

En ce qui concerne l’intrigue justement, je l’ai trouvé intéressante. En soi, elle n’est pas très originale : une jeune fille veut échapper à sa vie toute tracée, elle rencontre un homme qui va la mener sur le chemin de la rebellion contre un dirigeant tyrannique… C’est assez classique. Toutefois la façon dont c’est traité, la façon dont le personnage d’Amani raisonne et l’intégration de la mythologie orientale rend le tout assez original et très intéressant à lire ! Personnellement, je ne m’y connais pas beaucoup en mythologie orientale (les Djins, toussa toussa) et ça m’a beaucoup plu de découvrir cet univers. Ça m’a aussi sans doute permis d’être un peu plus suprise par l’évolution du roman que si j’avais connu cet univers sur le bout des doigts …

Je vais arrêter d’écrire, c’est promis, mais avant ça, je voudrais faire un appel à ceux qui ont lu ce livre. Perso, je n’ai pas vraiment compris le choix de la couverture. Elle est très belle, ce n’est pas le problème, mais je pense que si vous avez lu le livre, vous comprendrez de quoi je parle. Sans spoils, je pense qu’il y a eut un petit cafouillage dans le choix de l’image ! :p

Bref, pour résumer tout ça, Rebelle du Désert à été une très bonne lecture que je recommande ! J’attends  la suite avec impatience, pour retrouver les personnages que j’ai apprécié et savoir comment l’intrigue va évoluer, mais aussi pour voir si la suite permet d’approfondir un peu plus l’univers et les personnages, et donc d’enlever cette impression de rapidité qui m’a un peu dérangée.

 

❤  Marie

Publicités

2 réflexions sur “Chronique : Rebelle du Désert, d’Alwyn Hamilton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s